« Il y a trop de chaînes publiques! » (Vidéo)

Roger Karoutchi était l’invité de Jean-Marc Morandini dans « Morandini Live » sur CNews et Non Stop People. Le sénateur a été nommé hier rapporteur spécial sur les médias et l’audiovisuel public au Sénat.

Pour lui, l’audiovisuel public devrait prendre exemple sur le modèle britannique. « Les hommes politiques n’aiment pas se mettre à dos des journalistes et des responsables de chaînes. De reformes en reformes, on n’est jamais allé au bout. Dans le passé, j’ai défendu le fait qu’il y avait trop de chaînes publiques. Je suis un ferme défenseur du service public. Je pense que le service public n’a pas forcément besoin d’avoir autant de chaînes à la télévision ou à la radio », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « Franchement, aujourd’hui, quel public dit ‘moi je ne regarde que le service public parce qu’il est culturellement et nettement plus élevé que le secteur privé’ ? Personne. Quand vous regardez les jeux ou les animations sur l’une ou l’autre des chaines, c’est la même chose ! ».

Pour Roger Karoutchi, « il faut peut-être revenir à des choses différentes ». « Est-ce qu’il faut 5, 6, 7 chaînes dans l’audiovisuel ? Tant de chaines dans le secteur radiophonique ? Je pense qu’il faut rationaliser. C’est ma position. Je pense qu’il faut que le service public accepte de tout remettre à plat. Il y a des chaînes qui sont reconnues, qui sont regardées, des programmations qui peuvent plaire… et puis il y a des chaînes qui n’ont pas trouvé leur public, qui n’ont pas une identité ».

Partager