Et voici le médicament espion (connecté)! (Vidéo)

Les médicaments seront bientôt plus intelligents que les malades. La  Food and Drug administration (FDA), l’agence américaine du médicament , vient d’approuver la mise sur le marché de la première « pilule connectée » : un antipsychotique incorporant un capteur capable de tracer la régularité à laquelle il est absorbé. Baptisé Abilify MyCite, ce traitement destiné aux personnes souffrant de schizophrénie et de troubles bipolaires sera proposé à certains assureurs à partir de l’an prochain.

Les capteurs ingérables existent depuis plusieurs années, mais c’est la première fois que l’un d’eux est incorporé dans un médicament. Selon ses promoteurs, la technologie est prometteuse : elle doit permettre d’améliorer le suivi des patients qui ont du mal à respecter leurs prescriptions, comme les personnes âgées ou les personnes souffrant de troubles mentaux. Un phénomène qui coûterait jusqu’à 100 milliards de dollars par an en frais médicaux supplémentaires, selon les experts. Elle pourrait aussi permettre aux médecins de prévenir les problèmes d’accoutumance à certains traitements, comme les antidouleur à base d’opiacés.

 

 

Source

Partager