Et voici la beauté halal!

Et voici la beauté halal!

L’islamisation de la France ne connaît plus de limite. Ainsi, après les viandes, saucisses, les boissons et autres plats cuisinés halal qui envahissent les rayons des supermarchés, voici les produits de beauté halal pour rester « jeune et jolie » sous le niqab. Alors, marhaban (bienvenue) dans le monde merveilleux des pin-up orientales.

Selon une enquête du Parisien, la vente de ces produits cosmétiques certifiés halal, comme les terroristes islamistes de Daesh, explose. A tel point qu’une boutique sise sur les Champs-Elysées parisiens, qui s’est ouverte il y a à peine un an, connaît un succès fulgurant et des ventes record.

Spécialités de cette boutique baptisée Hasna Cosmetics : « une large gamme de produits cosmétiques tendances (…) fabriqués aux Emirats, en Turquie ou même en Asie (…), non testés sur les animaux, pour toutes les femmes, à base d’ingrédients naturels et certifiés halal qui vise à respecter nos convictions, notre santé ainsi que notre environnement », explique la marque en précisant que ces produits ne s’adressent pas qu’aux fatmas musulmanes, mais également aux clientes en quête de produits naturels (bio).

Et ça marche du feu d’Allah. La boutique ne désemplit pas. Il faut dire que « la demande est forte », indique la directrice des lieux, qui déplore malgré tout que « dans le contexte actuel, son activité n’est pas anodine et attire quelques gens haineux ».

Fort d’une percée fulgurante, et dhimmitude oblige, le marché de la cosmétique halal a donc désormais pignon sur rue, sur la « plus belle avenue du monde » qui, il faut le noter au passage, est de plus en plus sale (détritus, trottoirs en voie de délabrement…) et prend des allures de cour des miracles avec ses mendiants et mendiantes installés tous les cinquante mètres sur des matelas pouilleux ou à même le sol.

Avec une population musulmane en pleine expansion sur le territoire, le marché des cosmétiques halal suscite l’attention grandissante des grands groupes de la cosmétique. Toutefois, un peu frileuses à l’idée de perdre une clientèle pas (encore) franchement pro islam, les grandes marques, pour l’heure, hésitent à investir le marché hexagonal. C’est le cas pour l’Oréal qui, pour l’instant se contente de vendre ses produits halal en Malaisie. Business is business.

Pierre Malpouge – Présent

Partager