Haut

Vidéo / Eva Peron

Vidéo / Eva Peron

Eva Peron, figure mythique du régime dirigé par son mari, le président argentin Juan Domingo Peron, décède à 33 ans des suites d’un cancer. La population, particulièrement celle des classes défavorisées, exprimera son admiration pour la disparue lors de nombreuses manifestations publiques.

Jeune comédienne issue de milieu modeste, Maria Eva Duarte rencontre, puis épouse Juan Domingo Peron alors que celui-ci est en pleine ascension politique. Elle participe à la campagne qui lui permet d’accéder au pouvoir, en 1946, et jouit  d’une influence considérable.

images-2Rapidement associée à la cause des démunis (descamisados ou sans chemises) et du mouvement ouvrier péroniste, elle s’occupe de la branche féminine du Parti péroniste et met sur pied une fondation portant son nom, ce qui lui assure un contact privilégié avec la population. Sa popularité profite au régime et, en 1952, le Congrès argentin lui attribue le titre de «chef spirituel de la nation». Cet ascendant de celle qui aime se faire appeler Evita lui attire aussi des opposants. Les militaires, par exemple, font pression en 1951 afin qu’elle ne puisse accéder à la vice-présidence, un poste qui en aurait fait le successeur direct de son mari à la tête de l’État et de l’armée. Eva Peron joue un rôle actif dans la réélection de son mari, en novembre 1951.

images-1

Mais la maladie qui la mine a finalement raison d’elle le 26 juillet 1952. Dans un communiqué, le gouvernement la décrit comme celle qui a «assuré la continuité de la révolution en forgeant sa liberté économique, sa souveraineté politique, sa justice sociale». Un mois de deuil national est décrété et, en hommage à la disparue, le pays fonctionne au ralenti. La colère d’une foule désireuse de voir sa dépouille, au ministère du Travail, entraîne même des débordements qui se soldent par 4 morts. Evita Peron demeurera pour les Argentins une figure mythique dont on immortalisera la vie de toutes sortes de façons ( villes, statues,films,  chansons, etc.)

Un livre: Peron de Jean-Claude Mollinat

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services