Haut

Le verbe fort du père Popieluszko

Le verbe fort du père Popieluszko

Le père Jerzy Popieluszko, assassiné en 1984 par le régime communiste polonais, n’était pas seulement l’aumônier de Solidarnosc, il était aussi un prédicateur que jusqu’à 15 000 fidèles venaient écouter lors d’une messe mensuelle pour la patrie. Ses prêches étaient ensuite largement diffusés en cassettes.

Les Repères spirituels sont des extraits – certains très courts : une phrase – de ces prêches. Pas de bondieuseries ni de sentimentalisme là-dedans : le verbe du père Popieluszko prend la forme d’un uppercut donné sans gant, quel que soit le thème (vérité, dignité, paix, nation, travail…), dans un temps et un pays où toute vérité n’était pas bonne à dire – ni surtout la Vérité. Mais le père Popieluszko appelait sans relâche ses compatriotes à ne pas abdiquer : « Le peuple possédant une tradition chrétienne millénaire tendra toujours vers la liberté. »

Jerzy Popieluszko, Repères spirituels. Traduit du polonais par Maria Autin. Mame, 160 pages, 12,90 euros.

Guy Denaere – Présent

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services