Haut

Une centaine de patrons incitent leurs salariés à voter pour l’Europe de Manu! (Vidéo)

Une centaine de patrons incitent leurs salariés à voter pour l’Europe de Manu! (Vidéo)

 

 

“Plus de 100 grands patrons appellent leurs salariés à voter aux européennes” titrait le Figaro.

Lecture faite de cette annonce et de l’article conséquent, nous avons foncé sur Europe Je vote!, la plateforme dédiée à cette initiative;laquelle nous sembla exhaler un étrange parfum de Macronie… Avec courage et détermination, nous avons relevé les noms des cent entreprises et fait la tournée des sites, ce que manifestement les quelques confrères qui en parlent n’ont hélas pas fait. Pour mieux désinformer?

Jean-Pierre Letartre (EY), Wilfried Verstraete (Euler Hermes), Jean-Luc Petithuguenin (Paprec), Frédéric Mazzella (BlaBlaCar), Denis Kessler (Scor), Guillaume Richard (Oui Care), Michel Hervé (groupe Hervé), Peter Bichara (Siemens), ou encore Elizabeth Ducottet…. Certes, il y a des grands patrons mais il y a aussi beaucoup de boites moyennes voire petites, disséminées un peu partout en province, à croire que François Asselin, patron d’une entreprise de restauration de monuments oeuvrant beaucoup pour les contribuables français… et surtout, président de la confédération des petites et moyennes entreprises (CPME),  a “recruté” nombre de ses syndiqués… Troublante aussi la présence de patrons de presse: Nicolas Beytout (L’Opinion), Jean-Michel Lobry représentant l’immense groupe Rossel La voix (du Nord), médias très militants, anti-FN, pro-migrants…  et un certain Michel Assadpour du Figaro.

Gilles Babinet n’y est pas en tant que dirigeant mais  comme digital champion de la France auprès de la Commission européenne, le responsable des enjeux de l’économie numérique, chargée de promouvoir les avantages d’une société numérique en France. Une entreprise?

Dans ce listing, en fait très homogène, se promènent aussi des lobbyistes de profession, quelques dirigeants de starts up, pour faire jeune et dynamique et une curieux think tank, Synopia, qui se revendique indépendant et veut ” Par ses propositions, ses analyses et ses conseils, Synopia entend contribuer à améliorer l’efficacité et l’éthique des modèles, des pratiques et des stratégies de gouvernance, dans un contexte européen, numérique et mondialisé, et dans un soucis de meilleure cohésion sociale” mais cependant affiche une liste de parainagess époustouflants contredisant cette assertion.

Bien que l’un de ces entrepreneurs affirme: «Attention, notre démarche n’est en rien politique. L’objet n’est pas de dire pour qui voter le 26 mai, mais de sensibiliser nos collaborateurs sur l’importance de voter», vous l’aurez compris, il ne s’agit en rien d’un site pour lutter contre l’abstention mais d’un site de propagande pro-européenne qui, sans l’exprimer clairement, appelle à voter pour Loiseau du salarié Manu et à se faire encore encager.

Le mensonge est énooooooorme!

Et toute l’organisation du site le démontre, c’est un régal de propagande. Iconographie, découpage, discours, c’est un remarquable travail de pro(pagandistes).

“Engagez-vous pour l’Europe!” annonce la formule d’accueil précédant un manifeste europophile, des témoignages d’Euroconvaincus, des chiffres euroconvaincants, la liste de tous les bienfaits de l’UE et même des “outils pour communiquer avec vos salariés”, pour mieux  les manœuvrer.

Heureusement que les salariés votent encore selon leurs aspirations. C’est la première fois, nous sembler-il, qu’une telle organisation se met en place.

Tout ceci tend à prouver que, comme avec ses nominations de ministres lamentables, Manu fait les fonds de tiroirs pour se trouver des alliés  et élargir sa gamelle électorale qui, quoique les sondeurs nous racontent, s’est forcément rétrécie, tant il a déçu, agacé ou désespéré les naïfs qui avaient cru au miracle Macron (Voir la vidéo).

Quant aux autres, ses mensonges répétés, sa vulgarité affirmée, ses bavardages incessants, ses ministres indignes et indécents, ses copinages affichés, ses affaires très douteuses, son arrogance permanente, son mépris du peuple, etc. ne les auront pas convaincus, si tous ne se manifestent pas, certains, depuis plus de quatre mois,  arborent des Gilets jaunes…

Plaignons ceux qui vont devoir subir les harangues du patron voulant les convertir à la secte l’Europe de Manu et rions par avance de ceux que cette grossière manip va envoyer voter contre, alors qu’ils se seraient abstenus.

Europe Je vote! Oui, mais contre l’Europe de Macron!

Et pour conclusion, voici l’introduction du site qui s’ouvre par une citation du traitre Jean Monnet:

“Jean Monnet écrivait, il y a plus de 40 ans : « Rien n’est possible sans les hommes, rien n’est durable sans les institutions. »

Et aujourd’hui ce sont ces institutions qui sont menacées. Elles ne sont pas parfaites mais c’est de l’intérieur et avec tous les Européens que nous devons les réinventer. Donner envie de les transformer pour davantage d’engagement, de démocratie et d’efficacité. L’Europe des entreprises est jeune lorsqu’on la compare aux Etats-Unis ou à la Chine, mais l’Europe des valeurs est très ancienne. À un moment où l’entreprise est en quête de sens et de valeur partagée pour ses clients, ses actionnaires, et ses collaborateurs, l’Europe est un socle solide sur lequel construire l’entreprise de demain, engagée sur son territoire, dans la lutte contre le changement climatique, et avec une volonté sociale assumée.

Les premiers signataires de ce Manifeste qui en comptera un grand nombre, nous l’espérons, ont la conviction des bienfaits de l’Europe pour qu’un nouveau pacte social et économique prenne racine à un moment où l’ensemble des 28 pays en a un besoin vital.”

Edmond Furax

Delit D'images
Pas de commentaires

Publier un commentaire

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services