Haut

Un été chez Max Pécas

Un été chez Max Pécas

« Dans le disco ou la techno, l’individu se regarde. Dans le slow, l’individu se découvre. Il fait preuve de courage et d’inconscience même. Quand il invite l’autre, cet étranger qui vous attire et vous obsède, il a un côté chevale­ resque. C’est Don Quichotte qui a reçu l’appel divin d’Eros Ramazzotti ou d’Umberto Tozzi. Le slow demande de l’audace et de l’impro­ visation. C’est une confrontation brutale avec la réalité. Une mise à nu. L’antichambre du baiser. Le slow n’est pas une danse pour les pleutres. Tout le monde n’est pas capable de le pratiquer (…) Proposer un slow à une femme que l’on convoite demande plus de courage que de se présenter au Grand Oral de l’ENA. »

Thomas Morales dresse le programme des vacances idéales sur­classant de loin celles du Club Med : barbecue, apéro, monokini et j’en passe. Des bonheurs qui semblent simples, faciles d’accès mais qu’on est toujours susceptible de rater si l’on néglige le style, la sensualité et la désinvolture. Savourez les conseils pétris d’humour et d’audace de Thomas Morales tour à tour psychologue, socio­ logue et… sexologue.

Par  l’auteur de Tais­toi quand tu écris, Adios et Un patachon dans la mondialisation.

Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services