Un chargé de mission de Macron a tabassé un manifestant (Vidéo)

Alexandre Benalla, chargé de mission auprès du chef de cabinet de l’Élysée, a été mis à pied quinze jours pour avoir roué de coups un jeune homme à terre place de la Contrescarpe, dans le Ve arrondissement de Paris, le 1er mai dernier lors d’un rassemblement militant.(…)

Casque à visière vissé sur la tête, sweat à capuche gris, il se met à tirer une jeune fille sur plusieurs mètres. Puis il s’en prend à un homme, déjà mis à terre par les fonctionnaires, et le frappe à plusieurs reprises. «Il était particulièrement agressif. Il avait peur d’être reconnu, et il a vite fui les caméras», confie Taha Bouhafs au Figaro.

Cet homme, qui, d’après cette vidéo, a tout d’un policier, est en réalité Alexandre Benalla, un proche collaborateur d’Emmanuel Macron, selon les informations du journal Le Monde , confirmées par Le Figaro. Il n’est ni policier, ni CRS. Il a été garde du corps de Martine Aubry, puis de François Hollande en 2012, lors de sa campagne présidentielle victorieuse. Il secondait alors le chef de cabinet, François-Xavier Lauch. Officier de réserve de la gendarmerie reconverti dans la sécurité privée, il a été embauché par Emmanuel Macron l’année suivante pour sa campagne présidentielle, comme chef de la sécurité. On a pu le voir lors de multiples déplacements du candidat, comme au salon de l’Agriculture 2017, lorsque le fondateur d’En marche! avait reçu un œuf sur le visage. Depuis son élection, le président Macron l’a nommé comme chargé de mission auprès du chef de cabinet de l’Élysée, Patrick Strzoda. Il dispose donc d’un bureau au palais. (…)

  D’après nos informations, il a ensuite été «mis au placard» et s’occupe désormais d’évènements internes au palais, «comme des rencontres avec des entreprises ou la célébration de la victoire des Bleus au Mondial», selon Le Monde.

Source

 

Alexandre Benalla

Partager