Haut

Struthof, le camp oublié Vidéo)

Struthof, le camp oublié Vidéo)

Le 23 novembre, jour de la libération de Strasbourg, l’armée américaine pénètre dans le camp de Natzweiler-Struthof. Installé en Alsace, région annexée par l’Allemagne, il fut l’unique camp de concentration installé sur le territoire français. Dans ce camp de travail, les déportés participent à l’économie et à l’industrie de guerre nazie dans des conditions climatiques et disciplinaires qui en font l’un des camps les plus meurtriers du système concentrationnaire nazi. Les héros de la Résistance, surnommées les « Nacht und Nebel » (Nuit et brouillard) par les officiers allemands, y disparaissent massivement. Des expériences médicales et anatomiques sont perpétrées sur les déportés juifs, tziganes, français, russes, allemands, néerlandais, réduits à l’état de cobayes. Un intime de Himmler, le professeur d’anatomie August Hirt, constituera même une collection de squelettes.

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services