Haut

Solutions alternatives aux pesticides interdits aux particuliers (Vidéo)

Solutions alternatives aux pesticides interdits aux particuliers (Vidéo)

Pour protéger leurs plants de tomate des attaques de champignons, repousser les pucerons qui raffolent des rosiers et les limaces qui s’en prennent aux salades, les jardiniers amateurs avaient jusqu’ici la possibilité d’utiliser la manière forte : en l’occurrence l’arme fatale des insecticides et fongicides chimiques. Mais depuis le 1er janvier, la loi Labbé interdit la vente de produits phytosanitaires à base de pesticides de synthèse ainsi que leur utilisation et leur détention par les particuliers.
Les jardineries et autres enseignes de distribution ne peuvent plus vendre dans leurs rayons que des pschitts garantis « écologiques » ou des engrais réputés « naturels ». L’enseigne Botanic a banni les produits chimiques de ses rayons, il y a onze déjà. Nous avons demandé à l’un des ses vendeurs de nous présenter cinq solutions alternatives pour les jardiniers amateurs.
Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services