Haut

Ski et glisse dans le 9-3!

Ski et glisse dans le 9-3!

Edmond Furax

En décembre dernier, l’on apprenait que lors de l’examen du collectif budgétaire pour 2016, la répartition du fonds de soutien de 200 millions d’euros aux départements en grande difficulté 40 départements de métropole et 4 d’Outre-mer aller bénéficier d’une nouvelle aide, la Seine-Saint-Denis récupérant 25 millions d’euros… Ce  fonds exceptionnel alloué aux départements souffrant d’une situation financière particulièrement dégradée » est inscrit à l’article 39 du projet de loi de finances rectificative pour 2016, malgré les demandes de l’Assemblée des départements de France (ADF) qui espéraient 400 millions d’euros, le montant de ce fonds est bien de 200 millions d’euros, contre 50 millions l’an dernier.

Seine-Saint-Denis, département tragiquement sinistré, que la solidarité des  contribuables français doit renflouer. Voici donc une admirable illustration de l’utilisation de votre générosité qui va vous ravir. Ca va vous changer du financement des mosquées!

“En Seine-Saint-Denis, neige, ski et glisse comme si vous étiez (ou presque) !” titrait Libé à ma grande surprise car vivant à paris je savais la zone non enneigée, alors, ne chaussant que mes lunettes,  je suis partie en villégiature sur le Bondy Blog…”Les vacances de Noël, l’occasion de s’amuser avec les boules de neige, les chutes, le ski pour celles et ceux qui ont la chance de partir à la montagne. A la patinoire d’hiver d’Aubervilliers et au stade Sadi Carnot de Pantin, c’est comme si vous étiez (ou presque) ! (…)
Ce mardi, une jeune grand-mère accompagne son fils et son petit-fils à la patinoire d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), installée durant les fêtes sur la place de l’hôtel de ville. Originaire de Roumanie, elle ne parle pas bien le français (…). Le petit Octavian, emmitouflé dans son gros manteau aux couleurs militaires, rejoint son père. “Je suis tombé deux, trois fois. De la neige est entrée dans ma manche. C’est un peu dur de patiner”. Son père, Marios, l’encourage et lui annonce qu’il reviendra demain. Le prêt des patins ne coûte que 2 euros après tout.(…) Fous, habitant de Saint-Denis et un des coordinateurs, gère les enfants en faisant sans cesse le tour de l’installation. “Là, j’enlève la neige qui s’entasse et je la mets dans le coin”.

Maintenant “direction Pantin (Seine-Saint-Denis) à moins d’une demi heure en transport. (…). Situé à côté d’une ancienne piscine, sur le stade Sadi Carnot, les visiteurs sont accueillis par le vendeur de café, la seule chose payante de ce lieu magique. (…) Ici, bambins et plus grands ont le droit à une piste de luge, à une descente en bouée, aux mini-raquettes, à un passage en ski de fond et à une confrontation directe avec les boules de neige formées par les petits doigts des enfants émerveillés. Au stand des skis, on s’empresse de choisir son matériel.

Le père de Lana, 8 ans, filme sa fille avec son téléphone. Sur ses skis, la jeune fille tombe de nombreuses fois mais il n’arrête pas de filmer.”Le fait que la ville ramène la montagne près des enfants est quelque chose de positif. Cela permet à des familles, de faire du ski de fond, même si ça ne reste que de l’initiation.  (…) Il est pratiquement 16h. C’est l’heure de rentrer pour le goûter. Khadija s’appuie sur la barrière en bois et cherche du regard ses enfants cachés derrière la colline de neige. (…)

Voulant en savoir davantage, j’ai poursuivi mon inspection glissades sur le Parisien: “On a de la neige à Pantin contrairement aux stations de ski », s’esclaffe David Amsterdamer, conseiller municipal en charge des affaires générales (…) on se sentirait presque à la montagne sous le chapiteau installé au stade Sadi-Carnot. La neige, en tout cas, est authentique et « produite sur place avec de l’eau potable », vante la ville. Elle a recouvert un jardin des neiges, une piste de ski de fond et une piste de glisse en bouée, l’attraction star du village.
Pour les amateurs de sensations fortes, vous pourrez ainsi dévaler une piste perchée à 6 m de hauteur sur une bouée gonflable. (… ) « Ça tourne, on ne s’y attend pas ! », ajoute Abdel, jeune habitant de Pantin. Au village d’hiver, il est aussi possible d’y faire du ski de fond sur une piste de 80 m de long, d’une surface d’environ 200 m², ouverte à tous. Quant aux plus jeunes, un jardin des neiges leur est dédié.”

Peu de journaux évoquent ces réalisations majeures et essentielle pour un département sinistré et la vidéo, la seule vidéo, que Délit d’images a pu trouver date de décembre 2015.

Pour une fois que ça ne chauffe pas dans le 9-3…

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services