Haut

Il se fait écrabouiller et c’est de l’art… (Vidéo)

Il se fait écrabouiller et c’est de l’art… (Vidéo)

Yann Marussich est un performer qui crée en associant la douleur à ses oeuvres dont il est l’objet. L’ancien danseur contemporain suisse explore l’expérimentation corporelle. Une dizaine de tableaux vivants sont à vivre en communion (ou pas) avec l’artiste au Lieu Unique de Nantes

Une plaque en plexiglas est accrochée comme un tableau. La matière picturale de celui-ci est le corps d’un homme nu, pressé entre la plaque et le mur. A côté, tel un cartel, une tomate est prise dans un dispositif similaire.

Tout au long de la performance, le public est invité à desserrer ou à serrer les écrous maintenant les cadres comme pour en exprimer les contenus. “Vous voulez me serrer, la conséquence ce n’est pas que je vais souffrir, mais ça vous ne le savez pas… Ça me soulage, alors que si vous desserrez, je vais tomber”, explique Yann Marussich.

Delit D'images
2 Commentaires
  • Franck

    Dans la série “ma vie, c’est de la merde”, contemplez-moi”.

    Le titre devrait-être, “devenir Obscène” ou “devenir Ridicule”.

    27 janvier 2018 à 16 h 40 min
  • bernique

    Débilissime ! Et malheureusement, il y a pire ! ! !

    28 janvier 2018 à 20 h 50 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services