Haut

Du sang bleu à l’encre à l’encre noire de Natou Pedro Sakombi

Du sang bleu à l’encre à l’encre noire de Natou Pedro Sakombi

Natou Pedro Sakombi africaine d’origine nigériano-congolaise, est une « passionnée d’histoire et amoureuse du continent Africain », qui vit en Belgique. Elle a publié son premier ouvrage, « Du Sang Bleu à l’Encre Noire ». Au travers de ce livre, Natou veut lutter contre la falsification historique. En effet, elle veut prouver que les noirs ont eu un impact important dans l’histoire européenne.

51T3r+z7d6L._SX372_BO1,204,203,200_

“C’est mon premier ouvrage, je ne suis pas historienne, ce n’était donc pas facile. Mais je remercie profondément le Professeur Dieudonné Gnammankou qui a daigné jeter un œil d’expert sur mon manuscrit et accepté d’écrire la préface.

Mon ouvrage, dont le titre est « Du Sang Bleu à l’Encre Noire », traite de la problématique de la falsification historique. J’y examine la manière dont les Noirs ont été exclus de l’histoire de l’Europe. J’y confronte plusieurs sources qui témoignent d’une présence noire africaine antérieure à une présence blanche sur le sol européen, mais aussi de l’existence d’une classe gouvernante noire en Europe. Tout porte à croire que ces sources, littéraires ou même artistiques , ont été occultées ou parfois falsifiées dans le but de dissimuler cette réalité qui est que les Noirs étaient les premiers habitants d’Europe et qu’il fut une époque où l’Europe était dirigée par une monarchie et une élite noire. […]

L’idée d’écrire cet ouvrage m’est venue de manière tout à fait fortuite. Au départ, j’effectuais des recherches pour le magazine Reines & Héroïnes d’Afrique que je dirige depuis 2010, et je suis tombée sur des portraits de reines « blanches » dont les apparences me semblaient toutefois « exotiques ». J’ai alors découvert que la plupart présentait, dans son arbre généalogique, des Noirs africains. Or, les manuels d’histoire ne semblent pas souligner ces faits. De fil en aiguille, je suis tombée sur des sources qui révélaient l’existence de personnes de race noire ayant vécu en Europe et donc considérées comme des Européens. Certains sont même des personnages historiques célèbres. […]

J’encouragerai simplement tous les lecteurs de NOFI à continuer à croire en ce potentiel inné dont l’homme et la femme Noir ont hérité. Nous sommes tous porteurs d’une mission divine destinée à relever l’humanité, et c’est d’ailleurs chez nous qu’elle est née. […] Et de la même manière, nul ne peut savoir de quoi il est capable s’il ignore ce qu’il a accompli par le passé. Et c’est vrai, la première étape consiste à reconnaître qu’on est Noir, et la deuxième c’est d’en être fier.”

Source

Delit D'images
3 Commentaires
  • montecristo

    Je comprends mieux pourquoi les noirs considèrent comme une “promotion” de se marier avec une blonde !

    7 mai 2016 à 16 h 13 min
  • VORONINE

    Intéressant ….Dans mon arbre généalogique d’aristocrate russe , j’ ai des africains …Malheureusement, ils n’ont jamais voulu en descendre, timidité sans doute .

    7 mai 2016 à 21 h 37 min
  • alain

    Je croyais qu’il n’y avait pas de race , et encore moins de supérieure , cela ne tombe t il pas sous le coup de la loi? un ” blanc ” oserait il faire un texte pareil sans s’expatrier sur Mars ?

    8 mai 2016 à 11 h 43 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services