Les ruraux, ces héros (Vidéo)

Ave un  mépris certain, ils furent appelés ploucs, petzouilles, etc. Ce mépris s’empara des politiques qui les négligèrent jusqu’à l’abandon, leur préférant les très grands propriétaires qu’ils ont fait grassement sponsoriser par l’Europe… L’on connait la et les suites…

La misère, des suicides chaque mois… des terres à l’abandon, de grands terroirs achetés par les Chinois… Honte à nous!

Dans notre ruralité qui se désertifie, nos espaces avec ceux qui les habitent encore se sanctuarisent naturellement. Les valeurs qui les occupent deviennent des desseins fuyants…

Partager