Haut

Retour sur le scandale Deborah de Robertis au Louvre (Vidéo)

Retour sur le scandale Deborah de Robertis au Louvre (Vidéo)

Deborah de Robertis est une artiste scandaleuse qui joue avec son propre corps. En clair, pour ses performances, elle écarte les cuisses devant les plus grandes œuvres, comme L’origine du monde, et elle revendique un message politique, esthétique et féministe !

Cette Franco-luxembourgeoise de 33 ans s’était assise cuisses écartées et sexe apparent sous “La Joconde”, entourée de deux hommes, en septembre dernier, avec une caméra GoPro accrochée au front pour filmer la réaction du public. Déborah de Robertis fut jugée au tribunal correctionnel de Paris  le 8 oct.. , a été relaxée.

Pour le tribunal correctionnel, qui a retenu les arguments de la défense, il s’agissait là d’un “acte militant et artistique” et l’on n’y retrouve “pas d’élément intentionnel” de commettre une exhibition sexuelle. Les juges ont noté “l’absence d’exposition des organes génitaux”, “seuls les poils pubiens” étant visibles. L’artiste a en revanche été condamnée à effectuer 35 heures de travail d’intérêt général pour avoir mordu au bras un gardien, protégé par un épais blouson.

 

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services