Pour répondre aux discours de haine, adoptez la méthode Sériously! (Vidéo)

Seriously est la plateforme qui vous donne des arguments pour désamorcer les discours de haine sur les réseaux sociaux et autres fils de commentaires.”

Déjà la vidéo de promotion du site est aussi tendancieuse que stupide. Observation faite, vous constaterez que c’est un outil de délation, de propagande, de surveillance et de manipulation, financé par Facebook, Google, Twitter et le Fonds du 11 janvier où dénoncer les propos antimuslmans, antisémites, la désinformation, l’homophobie, le sexisme et la xénophobie.  Voici leur prose:

“Seriously est un outil qui a été pensé et développé par le think tank citoyen Renaissance Numérique, et co-construit avec des associations et des experts partenaires. Notre volonté est de contribuer, à notre échelle, à la recherche de solutions pour endiguer la dynamique haineuse qui prospère au sein de nos sociétés, et qui est particulièrement visible sur Internet. Fort de son expertise sur le contre-discours, le think tank a donc initié l’incubation de son premier projet “do-tank” : la plateforme Seriously.

Seriously est un site Internet qui a pour objectif de lutter contre la recrudescence des discours haineux en ligne, par l’accompagnement des associations et des internautes, l’argumentation et l’éveil à l’esprit critique. Notre démarche repose sur trois fondamentaux :

  • L’appel des victimes/témoins en complément des outils classiques de signalement des auteurs de propos haineux. 
  • L’apprentissage de la désescalade de la haine dans les échanges, et non l’invective croissante (appelée “troll” sur Internet).
  • L’implication et la responsabilisation individuelle des citoyens dans leurs cercles proches. Pour répondre à l’organisation structurée des auteurs de discours haineux, nous souhaitons mettre l’accent sur l’ampleur et la force de la multitude : la mobilisation citoyenne horizontale responsable.

Notre conviction

Internet est l’outil de communication du XXIème siècle qui a bouleversé nos vies. Face à la haine, utilisons ce canal d’expression pour justement recréer du lien avec ceux qui diffusent des idées fondées sur des préjugés. Avec eux, établissons le dialogue, dépassionnons le débat et questionnons les sur des faits avérés vérifiables et objectifs.

La démarche Seriously c’est ainsi rendre à Internet sa fonction première : échanger, s’exprimer, rencontrer, pour démontrer à quel point il pouvait être mobilisé comme un incroyable outil au service de la démocratie et de la solidarité par les citoyens.

A l’occasion du lancement officiel de Seriously, le think tank Renaissance Numérique a publié une note, “Agir face à la haine sur Internet dans une société collaborative“, qui a pour objectif de décrypter les contours de ce phénomène complexe, devenu problème de société majeur.

Notre méthode

Au-delà de la plateforme, Seriously est une méthodologie pour concourir à la citoyenneté numérique de demain. Complémentaire aux dispositifs de signalement, cette méthode repose sur un outil qui offre des arguments concrets et diverses approches comportementales (raisonnée, neutre, humoristique). Le parcours utilisateur est intuitif et construit autour de trois fonctionnalités :

  • Des éléments factuels (chiffres clés, données, graphiques, etc.) pour objectiver le débat et susciter l’esprit critique ;
  • Des conseils d’experts pour accompagner sur le plan émotionnel et psychologique les utilisateurs afin de dépassionner la discussion ;
  • Des ressources adaptées au format numérique (vidéos, études, images, etc.) pour illustrer son argumentation.

Notre écosystème partenaire

Les associations de terrain, de défense des droits ainsi que les experts du sujet (psychologues, sociologues, chercheurs, négociateurs, etc.) sont les principales parties prenantes du projet, car ils nous ont permis de co-construire la plateforme et de lui fournir ses contenus. Sans oublier l’agence Spintank qui a mobilisé ses compétences pour le développement technique de Seriously.

Facebook, Google, Twitter et le Fonds du 11 janvier sont les principaux financeurs sans qui nous n’aurions pas pu développer la plateforme, assurer son fonctionnement et promouvoir sa diffusion.

Enfin, Seriously a également rejoint un groupe de travail dédié au contre-discours. Ce projet, qui se matérialise par une plateforme en ligne intitulée What The Fake, a vocation à héberger et rassembler différentes synergies associatives, citoyennes et solidaires en vue de contrer les discours haineux et de prévenir les manipulations idéologiques qui prennent place sur la toile. “

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *