Tu le raconteras plus tard (Vidéo)

La vie politique racontée par Jean-Louis Debré, avec sa liberté de ton et son franc-parler habituels, est un spectacle qui n’a jamais rien de conventionnel. Notations insolites, coups d’oeil incisifs, vérités saisies sur le vif : on retrouve dans cette chronique des années Chirac toute l’acuité de regard et de jugement qui marquait son témoignage précédent, Ce que je ne pouvais pas dire.
Ministre de l´Intérieur de 1995 à 1997, Jean-Louis Debré a ensuite été président du groupe RPR jusqu’en 2002, puis de l’Assemblée nationale pendant les cinq années suivantes. D’une fidélité sans faille à Jacques Chirac, qui l’a toujours autorisé à une franchise sans détour envers lui, Jean-Louis Debré n’a obéi dans ses engagements publics qu’à une seule exigence : la défense des valeurs républicaines et le respect des institutions.
Dans l’exercice de ses fonctions, il a vu de près s’affronter les caractères, se révéler les personnalités de ceux qui, d’Alain Juppé à Nicolas Sarkozy ou Dominique de Villepin, aspiraient aux plus hautes fonctions.
À travers ces savoureuses scènes de la vie parlementaire, dominées par la tumultueuse personnalité de Philippe Séguin, comme dans son récit de la dernière période de la présidence chiraquienne, marquée par l’affrontement entre prétendants à la succession, Jean-Louis Debré brosse un tableau sans complaisance de sa propre famille politique, de ses carences et de ses dérives, amplement vérifiées par l’actualité la plus récente.
” Tu le raconteras plus tard “, lui avait conseillé Jacques Chirac à la lecture d’une partie de cet ouvrage en lui demandant de différer sa publication pour des raisons politiques. Jean-Louis Debré a attendu plus de dix ans. Il offre ici à la fois un témoignage de première main sur une période passionnante de notre vie politique et un portrait intime et très personnel de l’ancien président, puisé dans l’histoire d’une longue relation de confiance et d’affection. Fourmillant d’anecdotes et de choses vues, son livre est celui d’un confident des bons et des mauvais jours, d’un ami aussi lucide qu’indéfectible.

Partager