Haut

Qualifier Cazeneuve d’islamo-collabo est-il une injure ?

Qualifier Cazeneuve d’islamo-collabo est-il une injure ?

 

On pouvait penser que le mois dernier, notre ministre de l’Intérieur était bien occupé, de jour comme de nuit. Première décapitation islamique en France, un ramadan qui s’est traduit par de nombreuses violences et incivilités, une multiplication des caillassages de policiers, dix-huit commissariats ou gendarmeries attaqués, deux sites sensibles victimes de tentatives d’attentat, un record de voitures brûlées par des émeutiers du 14 Juillet, des violences dans les piscines, des bouches d’incendie vandalisées, etc.

Un ensemble de situations qui confirme une situation pré-insurrectionnelle, où les forces de l’ordre et nos compatriotes servent trop souvent de cibles à des racailles certaines de leur impunité.

11063812_10207047614017130_8423569655359041785_n-366x230

Pourtant, notre vaillant ministre de l’Intérieur a trouvé le temps de déposer une plainte contre le site Riposte laïque. Le crime de ce journal en ligne : avoir publié, au lendemain de la décapitation d’Hervé Cornara, un article intitulé « Les Français vont-ils se laisser décapiter, à cause de Hollande-Valls-Cazeneuve ? » Ce texte a occasionné la plainte de Cazeneuve, pour « injure à un membre du gouvernement », à cause de cette phrase : « L’islamo-collabo Bernard Cazeneuve, qui nous sert de ministre de l’Intérieur… »

Cette démarche judiciaire pose une véritable question. Ce ministre, loin de se considérer comme injurié, ne devrait-il pas plutôt se sentir honoré par cette épithète ? Nous comprendrions que des islamophobes se sentent insultés par ce terme. Mais un islamophile comme Bernard Cazeneuve ?

11407048_1667988236753475_549819127852531312_n

N’est-ce pas lui qui affirmait que « les musulmans font partie intégrante de la France », que « ce n’est pas un délit de prôner le djihad » ?

N’est-ce pas lui qui appelait l’État à « assurer la protection des mosquées et à garantir à chaque musulman […] la faculté de pouvoir librement et paisiblement pratiquer sa religion, sans craindre d’être agressé, ni de subir pour cette raison des discriminations » et qu’il allait faire ce qui est en son pouvoir pour « procurer aux Français musulmans la tranquillité d’esprit » à laquelle les Français non musulmans n’ont pas droit ?

N’est-ce pas lui qui annonçait que des crédits publics allaient être engagés pour soutenir les projets de recherche dans le domaine de l’islamologie, de l’étude de l’islam de France et de la connaissance du monde arabo-musulman ?

N’est-ce pas lui qui appelait à la nécessité de « faciliter l’accès du grand public à une meilleure connaissance de l’islam et de la civilisation arabo-musulmane » en même temps qu’il estime qu’évoquer les racines chrétiennes de la France équivaut à une « relecture historique frelatée qui a rendu la France un peu nauséeuse » ?

N’est-ce pas lui qui appelait à détourner la loi de 1905 pour construire plus de mosquées, des mosquées qui viendront s’ajouter aux 2.400 déjà existantes ?

549263_349961968442663_459196479_n

Loin de se sentir injurié, Cazeneuve, qui n’a de cesse de collaborer – c’est à dire à « travailler de concert », à « participer avec un ou plusieurs autres », selon la définition du Larousse – à l’installation en France de « la religion d’amour, de tolérance et de paix », devrait au contraire considérer cette expression comme un hommage à l’ensemble de son œuvre.
À moins que l’objectif de cette plainte, qui succède à celles de Hidalgo et de Bergé, ne soit d’utiliser l’appareil d’État pour réduire au silence tout site qui conteste le discours officiel du gouvernement sur l’islam.

Pierre Cassen – Boulevard Voltaire

Delit D'images
7 Commentaires
  • Petrucci

    Caseneuve à la trappe comme le reste des socialistes. Un jour il faudra qu’ils payent le prix de leur trahison!!!

    24 juillet 2015 à 8 h 29 min
  • Lio de France

    J’espère vivre assez vieux pour voir le procès en haute trahison de tous ces islamo-collabos. Après le renversement de ce gouvernement de traitres, il y aura forcément une épuration sans pitié 😉

    24 juillet 2015 à 9 h 04 min
    • trannod

      je partage votre avis

      24 juillet 2015 à 18 h 20 min
  • Hugo
    24 juillet 2015 à 10 h 24 min
  • Longeval

    ?je pensais tondre ce co Allah bobo â la libération mais il a pris les devant

    24 juillet 2015 à 14 h 03 min
  • Kikounache

    Si Bernard Cazeneuve a porté plainte contre “Riposte laïque” ce n’est pas tant qu’il considère que le qualificatif “islamo-collabo” est insultant pour lui, mais plus sournoisement parce ce terme entre dans le champ de la loi contre l’islamophobie. Il est en effet interdit aujourd’hui de critiquer l’islam en France. Et ce n’est que le triste résultat de lois scélérates votées à la va-vite par nos élus d’antan, de droite comme de gauche, qui se sont ainsi laissés enfermer dans un carcan “légal” dans lequel il est difficile de sortir. C’est la mort programmée de nos libertés qui a été ainsi voté, avec en prime l’impunité pour nos envahisseurs que la loi protège de toute critique. Nos dirigeants d’alors ont manqué cruellement de clairvoyance et sont aujourd’hui à la merci du monde arabo-musulman.
    Ne nous y trompons donc pas, ce que veut notre gouvernement, via le vaillant ministre, c’est faire taire “Riposte laïque” comme cela a été fait avec d’autres. Notre gouvernement est manipulé et le dénoncer est aujourd’hui passible de la prison. La situation se dégrade jour après jour dans l’indifférence générale des Français plus préoccupés par leurs soucis quotidiens qu’à perdre leurs libertés. Il suffit pourtant de citer les sourates assassines du Coran pour être convaincu qu’islam et démocratie sont incompatible, pas besoin d’être sorti de l’ENA.
    Le péril est imminent et nous saute aux yeux par sa barbarie quotidienne. Les djihadistes agissent déjà dans nos murs sans que nous ayons le droit de nous en plaindre. Entonnons la Marseillaise et agissons en accord avec ses paroles. La bêtise de nos dirigeants d’alors (et hélas d’aujourd’hui !) ne doit pas occulter la logique de survie qui exige qu’on lutte contre les dangers qu’ils nous ont imposés.

    25 juillet 2015 à 16 h 24 min
  • Vincent

    A la trappe, mais comment lorsqu’ilparait en public il n’y. Á Pas de lancé de tomates ou d”oeufs ?
    Et jusqu’à quand on va rester les bras croisés face á ces socialos et autres qui renient nos valeurs.
    Á quand un grand rassemblement d’identitaires, par milliers,dizaines de milliers, par le net on pourrait fixer une date un lieu, mais, toujours RIEN. POURQUOI ? Vincent

    5 avril 2016 à 12 h 39 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services