Haut

Profanation de Notre Dame de Paris/ Femen relaxées, service d’ordre condamné (Vidéo)

Profanation de Notre Dame de Paris/ Femen relaxées, service d’ordre condamné (Vidéo)

Nombre de eux qui pleurnichent, pleurent ou sanglotent aujourd’hui n’ont alors rien dit ni rient fait, voire ils trouvaient les Femen marrantes ou courageuses! Profaner, c’est bien, cramer un monument… Avant d’être un monument parisien, Notre Dame est d’abord une cathédrale catholique, construite par des milliers d’hommes pour rendre gloire à Dieu, que l’on s’en souvienne et le rappelle partout.
En 2014, neuf Femen étaient poursuivies devant le tribunal de Paris pour la profanation de Notre Dame le 12 février 2013, et notamment la dégradation d’une cloche entreposée dans l’église. Qu’advint-il?
Le 10 septembre 2014, trois surveillants, poursuivis pour violences, furent condamner à des amendes avec sursis… et les Femen relaxées.
Et il est fort à parier que les auteurs de ce délibéré ont été bouleversés par les images de la cathédrale en feu…
Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services