On a retrouvé l’index de Constantin! (Vidéo)

C’est une découverte comme les musées aiment à en faire. Des chercheurs ont réussi à identifier l’origine d’un des mystérieux objets des collections du Louvre. Un doigt en bronze de 38 cm a retrouvé son propriétaire (voir la dernière image de la vidéo NDLR). Il n’y a plus de doute, l’index en question appartient à une colossale représentation en bronze doré de Constantin. Un chef-d’œuvre datant d’environ 330 de notre ère, l’une des statues les plus célèbres et les plus gigantesques de l’Antiquité.(…)

De la statue, les musées du Capitole de Rome ne possèdent plus que la tête, la main gauche et un globe, symbole impérial. D’après la dimension de la tête, la statue aurait mesuré 12 mètres de haut. 12 mètres de bronze doré en l’honneur de l’empereur Constantin (272 – 337 ap. J.-C). Une représentation fastueuse comme le fut le règne de cet Imperator qui se pensait monarque divin. (…)

Au XIXe siècle, le marquis Campana a été un des collectionneurs les plus compétents d’art antique. Il s’est procuré le doigt de Constantin et l’a revendu à un autre empereur, Napoléon III, qui cherchait à agrandir les collections françaises. Depuis 1863, l’immense fragment reposait, non identifié, dans les réserves du Louvre.

Au départ, la monumentale statue a été donnée par le pape Sixte IV en 1471 pour constituer les premières collections du musée romain. Comment le doigt s’est-il retrouvé quatre siècles plus tard en France? On ne sait pas. Le directeur Claudio Parisi Presicce, avance seulement que «le doigt s’est vraisemblablement détaché au moment de la séparation de la main et du globe que celle-ci tenait à l’origine, en 1584, lorsque le globe a été placé au sommet de la colonne milliaire du Ier mille de la via Appia qui décorait la balustrade fermant la place du Capitole vers le Champ de Mars.»

La découverte tombe à pic. Le Louvre accueillera en octobre prochain une exposition consacrée aux possessions du grand collectionneur italien, «Un rêve d’Italie: la collection du marquis Campana». La main de l’Empereur viendra peut-être retrouver son index à cette occasion, annonce le musée parisien.

 

Source

Partager