Le mystère des ailes de coccinelle enfin résolu! (Vidéo)

Avez-vous déjà remarqué à quel point les ailes des coccinelles sont grandes par rapport au reste de leur corps? Comment les coccinelles font-elles pour les déplier et les replier à chaque fois qu’elles s’envolent et qu’elles atterrissent?

Une équipe de chercheurs de l’Université de Tokyo a analysé la morphologie des ailes des coccinelles pour répondre à ces questions. Ils ont observé que les ailes de ces jolis insectes sont comme de l’origami.

Pour faire le parallèle avec l’humain, imaginez que vous avez des ailes qui sont comme des tentes de 20 pieds, que les pôles ne peuvent pas être enlevés, et que vous ne pouvez pas vous aider de vos mains. Vous devez déplier et replier ces ailes plusieurs fois par jour…

Pour observer la méthode de pliage des coccinelles, l’équipe a procédé à une chirurgie bien particulière. Les chercheurs ont enlevé une des demi-coquilles rouge picotté (l’élytre) d’une coccinelle pour la remplacer avec une membrane artificielle et transparente. Ils ont ainsi pu voir comment la coccinelle replie son aile.

 Pour se replier, l’élytre se referme en premier lieu. Ensuite, l’abdomen fait alors des mouvements de va-et-vient, faisant rentrer l’aile peu à peu sous l’élytre. L’aile tient en place à cause de la friction entre l’abdomen et l’élytre. L’aile se plie «tranquillement» (eh bien, en 2 secondes) en forme de Z.
 De plus, les veines de l’aile ont une structure semblable à celle d’un ruban à mesurer; autrement dit, les ailes se déploient comme si elles avaient un ressort lorsqu’elles sont dépliées. Un dixième de seconde est tout ce dont la coccinelle a besoin pour être prête à voler.

Les principes de ce pliage pourrait aider à résoudre des problèmes complexes d’ingénierie, comme des antennes de satellites, des lentilles pliantes sur un téléscope ou même des parapluies nouvelle génération.

Source

Partager

1 commentaire

Commentaires fermés