My tailor is rich (Vidéo)

 Assimil »c’est l’œuvre d’un certain Alphonse Chérel, natif de Rennes qui, poussé par la curiosité, arpente l’Europe au début du 20ième siècle, de Londres à Moscou en passant par Berlin et en revient polyglotte.
Il bricole sa méthode seul dans son coin et chose assez révolutionnaire pour l’époque, il la base sur des phrases de la vie quotidienne et non plus sur des textes littéraires. Il ajoute une dose d’humour, confortée par les petits dessins d’un certain Pierre Soymier.

« L’anglais sans peine » sort en 1929 et le succès ne tarde pas à venir. Les Français commencent à voyager, les monde des affaires se tourne vers l’international et l’anglais devient indispensable. La France apprend « My tailor is rich, but my english is poor ».
Suivront dans un premier temps l’espagnol sans peine, l’allemand sans peine, le russe sans peine, l’italien sans peine, enfin, les grands classiques. Assimil s’étendra ensuite à toutes les langues du globe, sans oublier le basque ni le breton et intégrera au fil du temps disques vinyls, cassettes et MP3 à sa méthode.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *