Haut

Municipales/  Benalla déjà en campagne

Municipales/  Benalla déjà en campagne

(…) Candidat potentiel à la mairie de Saint-Denis, l’ex-chargé de sécurité de l’Elysée se positionne de plus en plus clairement sur les réseaux sociaux.
Dix jours après la sortie d’un livre surprise, Alexandre Benalla se fait de moins en moins discret. Alors qu’il laisse toujours planer le doute sur une possible candidature à la mairie de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l’ex-« Monsieur de sécurité » de l’Elysée prend de plus en plus de place sur les réseaux sociaux et dans les médias, où il distille petites phrases et déclarations radicales.

« Cette ville a vraiment besoin d’ordre, et on va en mettre »

Et la dernière date d’à peine 24 heures. Récemment inscrit sur Twitter (depuis juillet), Alexandre Benalla semble s’être très vite accommodé à l’outil. S’emparant du sujet de l’étudiant qui s’est suicidé pour dénoncer la précarité de son statut, il n’a pas mâché ses mots. « Ça gonfle les histoires de précarité étudiante, j’ai été étudiant, j’ai bossé à côté, et réussi mes examens sans aucune difficulté, la fac est gratuite, la bourse est attribuée selon des critères sociaux… », a-t-il fait valoir, avant d’asséner : « On veut des assistés ou des gens qui s’en sortent ! ».

La semaine précédente, l’ancien chargé de sécurité avait été tout aussi véhément à propos de la ville à laquelle il pourrait prétendre. « Ce soir à Saint-Denis, dans un bar du centre-ville pendant que j’échangeais avec des habitants, 3 gauchos (tendance punk à chien qui pue la pisse), ont réussi à foutre un bordel incroyable… cette ville a vraiment besoin d’ordre, et on va en mettre », a-t-il dégainé, raffermissant un peu plus la rumeur d’une candidature.

Alexandre Benalla a aussi tenu à donner son avis sur l’immigration, dans un autre tweet datant du 6 novembre, évoquant la politique des quotas voulue par le gouvernement. « La politique des quotas, c’est faire le choix de prendre les plus qualifiés à un contingent de pays en voie de développement, à qui on laisse les moins qualifiés, ce qui renforce les difficultés là-bas et donc renforce l’immigration illégale ici », a-t-il estimé.

« La gauche du cœur, la droite des valeurs »

Entre temps, l’homme a également donné une interview au média Brut. Il a fait quelques confidences et distribué quelques coups. A la question « Vous êtes où aujourd’hui politiquement sur l’échiquier ? », Alexandre Benalla répond : « Macronisme originel ». Une définition qu’il explique ensuite ainsi : « La gauche du cœur, la droite des valeurs. La droite sans le racisme et la gauche sans le laxisme ». (…)

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services