Moi aussi, j’ai été harceléee!

Moi aussi, j’ai été harceléee!

 

 

 

Toutes ces madames qui tout à coup se souviennent avoir été harcelées ont réveillé ma jalousie et ma mémoire.

Je ne pouvais pas demeurer plus longtemps non-harcelée.

Certes, je sévis pas dans le chaud biz et les téloches, milieux connus pour être particulièrement “libérés”, même  s’ils jouent désormais les outrés… des  univers pourris où l’on ne traîne pas par hasard.

En politique aussi.

Tout le monde fait semblant de réveiller mais c’est de notoriété publique.

Pouvoir, pognon et notoriété, ça fait tourner la tête de beaucoup et dans tous les sens.

Mon éducation a dû me protéger, cependant…

Après avoir appris à ne pas accepter des bonbons d’un inconnu dans la rue, l’on m’enseigna, entre autres, à ne pas monter dans la chambre d’hôtel d’un monsieur si je ne comptais pas en tester le matelas. Etc.

Malgré toutes ces précautions, j’ai subi ma part de tourments et d’avanies.

Que l’on soit clairs, les racailles qui ont hurlé dans mes tympans: “t’es bonne mademoiselle”, ” je vais te niquer, sale pute” “quoi, tu me réponds pas, salope!”… ne sont pas concernées.

Tout ceci n’est pas du harcèlement sexuel mais procède d’un défaut de savoir vivre.

Comme le monsieur qui, alors que j’étais enceinte de huit mois, me demanda dans la rue une fellation. Cet homme n’ayant ni la même religion, ni la même culture que la mienne n’est pas à prendre en considération.

Je n’évoquerais donc que l’ignoble mâle blanc, de type européen.

Il y eut au moins dix  malotrus qui ont essayé de se faire remercier du dîner qu’ils venaient de m’offrir en tentant de m’embrasser à la sortie ou presque.

Comparés au nombre de diners: ça fait peu.

J’ai subi un crétin qui m’a mis la main aux fesses en passant à côté d’une file de taxis, un jour où j’avais une vertèbre trop déplacée pour lui courir après et lui régler son compte.

Ne ricanez pas!

Un certain nombre de “copains” de mon époux ont profité des ses absences “au long cours” pour me faire une cour assidue, y compris  par téléphone.

Et en plus, ça faisait  rire mon époux… un mâle européen aux yeux bleus…

L’élégant DA d’une grande agence de pub m’a demandé si je portais des collants ou des bas avec porte-jarretelles. J’ai terminé ma tâche, traversé l’open space et devant sa cohorte de stagiaires et de collaborateurs, lui ai dit haut et fort : ” Vous me demandiez ce que je portais sou ma jupe? Et vous, sous votre pantalon, c’est slip ou caleçon?”

Les rieurs furent de mon côté et lui devint  aussi rose que sa cravate.

Je vous épargne la suite, vous risquez de pleurer. Sauf un dernier épisode.

L’un des grands responsables d’un ramassis politique essayait toujours de prendre seul l’ascenseur avec moi, il me poursuivait un peu partout à en être ridicule, il le faisait à toutes celles lui paraissant consommables… mais comme il était connu pour être “légèrement” obsédé, j’avais toujours un copain plus grand que ce nain pour se mettre entre nous. Preuve qu’il y a plein de types bien et solidaires. D’ailleurs, c’est eux qui m’avait prévenue dès que je suis arrivée.

Moins fringuant, l’oeil bleu moins vif,  plus lamentable que jamais, il se cramponne toujours aux coulisses du pouvoir  le Jacques et si je le dénonçais au Défenseur des Droits?

 

NB Je connais un certain nombre d’hommes qui furent eux aussi harcelés, j’imagine que vous êtes en nombre, alors plaignez-vous et dénoncez!

Partager

4 commentaires

  1. diego48

    Bien, bravo pour votre article…A toutes ces pauvres saintes qui ne demandaient rien à personne, sinon un bon job pas trop foulant, quitte à payer un peu de sa personne, je dédie mon mépris, car il ne leur suffisait bien souvent que de dire Non !

    1. acacia

      Et oui tout simplement .
      Alors que le problème avec le harcèlement que subissent les hommes est tout autre, autant une femme peut refuser une offre ou se dérober face à une avance d’un détraqué sexuel alors que l’homme par “honneur” ou “amour-propre” ne le peux pas et donc s’en plaindre, perso quelques refus m’ont permis d’être traité d’homo,pédé, tantouze et j’en passe, donc il y a surement autant si ce n’est plus de harcèlements sur les hommes que sur les femmes mais c’est moins visible d’autant qu’il n’y a pas de lobby “masculiniste” comme c’est le cas pour les femmes

  2. Fallaitpas

    Moi, je crois que je vais dénoncer ceux qui ne m’ont pas harcelée. Non mais enfin tout de même quel manque de savoir vivre!
    Qu’elles sont bêtes ces filles..les mêmes qui font une carrière par la promotion canapé et qui jouent les ingénues ensuite.
    Elle verront ce que ça donne, quand malgré les froufrous et le maquillage, plus aucun homme n’abaissera les yeux sur elles comme aux USA.
    Et de rentrer dégoûtées chez elles: “jsuis moche..!

Commentaires fermés