Quand marxiste Marlène encore la ramène! (Vidéo)

Récemment, dans un excellent article, Guillaume de Thieulloy qualifiait La Schiappa de commissaire politique et il ne se trompait pas.

“Mes parents étaient trots­kistes . Enfant j’en­ten­dais telle­ment souvent : « Karl Marx a dit », que je pensais que c’était un ami de la famille ! Ca n’est pas marrant quand vos parents tractent tous les week-ends. J’en ai d’abord fait un rejet et puis je me suis enga­gée à mon tour au niveau local au Mans.” (Gala)

Après  son inacceptable intrusion dans l’affaire Daval, la voici bien gênée avec l’affaire Hulot/ Mitterand… Alors, elle s’insurge dans le JDD,  “l’article sur Nicolas Hulot? Je le trouve irresponsable”, précisant n’être « contrainte au silence » ni même « privée de parole ». Précision fort utile qui précise qu’on lui a précisé de le défendre.

Elle ose ajouter:  « ne jamais prendre la parole sur ce qui ne relève pas de [son] champ de compétences ».

Et comme La Schiappa ose tout pour se faire remarquer, elle n’hésite jamais à dire tout et son contraire, oubliant que les vidéos comme les écrits perdurent: « Le viol est une affaire trop grave pour être instrumentalisée politiquement. […] la justice se rend dans les tribunaux, pas les médias. »

« Quand j’entends sur un plateau de télévision l’une des auteurs [de l’article] dire solennellement qu’elle appelle les femmes victimes de viol, « par lui ou un autre », à contacter la presse, je trouve cela abject. Parler d’une agression sexuelle pour la première fois doit pouvoir se faire dans un cadre sécurisé, pour le bien de la victime, auprès de personnes formées ou empathiques qui n’ont aucun intérêt personnel à l’orienter vers tel ou tel point. »

Quand on pense qu’on lui rémunère à grand frais un gros service de com…

 

Mitrophane Crapoussin

 

 

Larousse français-italien : “schiappa sostantivo femminile (familiare) essere una schiappa (in qc) être nul (f nulle) (en quelque chose)

 

Partager