Marlène Schiappa,  secrétaire d’Etat, a des conceptions très particulières… (Vidéo)

En 2010, Marlène Schiappa publiait « Osez l’amour des rondes », où l’on apprenait notamment que « la fellation est la spécialité des rondes ». Internet s’en est souvenu…

 

(…) Une seule idée reçue sur les rondes est avérée ? Elles sont sexy, elles sont sensuelles, elles attirent le mâle en rut et quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer »…
« La fellation, spécialité des rondes » ?
Certes, le livre se veut léger, mais ça ne pardonne pas tout, aux yeux de Daria Marx. Surtout que la suite d’Osez l’amour des rondes se corse encore un peu plus. Le chapitre listant les conseils pour séduire les hommes a particulièrement déplu à Daria Marx. « Je ne comprends pas pourquoi l’auteur pense utile de rappeler aux grosses qu’il faut se laver les dents, se laver, se maquiller… » Le livre conseille aussi de ne pas se goinfrer en public. « On mangera une sucette, pour rappeler l’aspect phallique du geste, mais pas un sandwich, qui pourrait faire penser à votre indélicate surcharge pondérale », écrivait Daria Marx, en février 2011, pour résumer l’esprit du livre.

Osez l’amour des rondes conseille aussi tout un ensemble de pratiques sexuelles aux rondes. Là encore, il y a beaucoup à dire, mais Audrey Paola et Daria Marx s’attardent surtout sur un passage intitulé « La Fellation : la spécialité des rondes ». « Mais enfin, parce qu’on est ronde, on est donc censée être une experte dans ce domaine ? », s’insurge la première. On reste dans le cliché pour Daria Marx, « la grosse qui aime tant bouffer, aime forcément bouffer la queue de son amant », écrivait-elle en 2011. Le cliché de l’oralité est porté jusqu’à la fin de l’ouvrage, sans aucune trace de sarcasme dans les mots de l’auteure. »
La femme ronde vue à travers le prisme du plaisir masculin
Bref, « un concentré de grossophobie mais aussi de sexisme », résume aujourd’hui Daria Marx pour qualifier ce livre. « Sexisme car au final, Marlène Schiappa ne cesse de définir la femme grosse qu’à travers le prisme du plaisir qu’elle est censée offrir à l’homme », poursuit la militante de Gras Politique. Contactée par 20 Minutes, la maison d’édition n’a pour le moment pas répondu à nos sollicitations.

(….) 20minutes.fr

Gourmandes, libérées, coquines, épicuriennes, les rondes se lâchent !

Comment assumer fièrement son corps dans une société où le régime est une religion ? Qui est ronde ? Quelles positions choisir pour ressembler à une déesse grecque ? Où trouver des bottes sexy à votre taille ? Comment porter une guêpière sans ressembler à un rôti saucissonné ? Peut-on s’affiner grâce à des techniques de maquillage ? Comment séduire une ronde ? À quels jeux gourmands et aphrodisiaques s’adonner ?
Sur un ton érotico-rigolo, loin des discours bien-pensants sur les 5 fruits-et-légumes-par-jour, l’auteure répond à ces questions en s’appuyant sur de nombreux témoignages de rondes et d’hommes qui les aiment”.

Partager

2 commentaires

  1. JOSEPHINE

    Pas étonnant alors ses prises de positions telles que :

    1/ Elle affirme que la doctrine de l’EGLISE est un outil pour combattre le droit des FEMMES.

    2/ Que le fait que sur France télévision soient diffusées des MESSES constitue une infraction à la loi de 1905.

    3/ Par contre interdire le voile à l’ECOLE est contraire à la loi de 1905.

    Vraiment que du beau linge ce gouvernement.

Commentaires fermés