Mariage indissoluble et opposition au mariage homosexuel!

Mariage indissoluble et opposition au mariage homosexuel!
Download PDF

La feuille de route du prochain synode sur la famille, l’Instrumentum laboris, était présentée ce mardi dans la salle de presse du Vatican. Ce texte permettra aux évêques du monde entier de travailler sur le thème « La vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et le monde contemporain » lors de cette 14e assemblée ordinaire qui se tiendra du 4 au 25 octobre prochain. Le cardinal Lorenzo Baldisseri, secrétaire général du Synode des évêques, le cardinal Peter Erdö rapporteur général et Mgr Bruno Forte, secrétaire spécial de cette assemblée ont exposé devant les journalistes les grandes lignes de ce synode très attendu.

Ce document de travail reprend en grande partie les conclusions de l’assemblée synodale du mois d’octobre 2014. Il se compose de trois parties : l’écoute des défis de la famille, le discernement de la vocation familiale et la mission de la famille aujourd’hui. Sont d’abord exposées les contradictions du contexte socio-culturel contemporain, marqué par un changement anthropologique. La culture individualiste et le consumérisme de certaines sociétés conduisent à effacer les différences biologiques entre l’homme et la femme. L’Instrumentum laboris rappelle aussi que la famille est un pilier irremplaçable de la vie sociale et nécessite donc des politiques adéquates, menacée par des maux aussi divers que la crise économique, la guerre, ou les migrations forcées. La famille doit avoir un rôle inclusif des plus fragiles souligne le document : les personnes âgées, frappées par le deuil ou le handicap, une attention particulière doit aussi être portée aux femmes victimes de violences, d’avortements ou dont le corps est parfois instrumentalisé.
La deuxième partie rappelle combien le sacrement du mariage reste indissoluble mais souligne que l’Eglise est appelée à mieux accompagner les souffrances conjugales ou les époux séparés. Sur la délicate question des divorcés-remariés, le document souligne qu’un discernement particulier de l’Eglise est indispensable pour un accompagnement de manière pastorale, et suggère que les prêtres soient mieux formés à un ministère « de consolation et de soin » des familles blessées.
Sur l’accès à l’Eucharistie pour les divorcés-remariés, l’Instrumentum fait part d’un consensus sur la piste « d’un chemin pénitentiel » suivi sous l’autorité d’un évêque et qui serait basé sur une nullité du mariage et la décision de vivre dans la continence. Rappelant son opposition ferme au mariage des personnes de même sexe, le synode appelle néanmoins de ses vœux le développement de projets pastoraux spécifiques pour les homosexuels et leurs familles.
Le cardinal Baldisseri a souligné l’importance de ce chemin synodal, et précisé que le Pape François avait expliqué qu’un synode n’était pas un parlement mais un lieu où pouvait souffler l’Esprit-Saint.

Lors de la conférence de presse, le cardinal Baldisseri a précisé que le Secrétariat général avait reçu 99 réponses de la part des organismes autorisés. 359 observations ont également été envoyées librement par les diocèses et les paroisses, les associations ecclésiales et les groupes de fidèles, mouvements et organisations civiles. A cela s’ajoutent les contributions des universités, des institutions académiques, des centres de recherche et des chercheurs individuels au travers de symposiums, de congrès et de publications.

Radio Vatican

Partager