Macron va-t-il virer Mathieu Gallet et les autres responsables de l’audiovisuel public?

Macron va-t-il virer Mathieu Gallet et les autres responsables de l’audiovisuel public?

Emmanuel Macron se serait livré à une violente diatribe contre l’audiovisuel public, critiquant notamment la qualité des programmes. Quelques semaines plus tôt, une réduction budgétaire de 36 millions pour le secteur était annoncée pour 2018.

Selon une information du journal L’Express, Emmanuel Macron s’en serait pris de manière assez frontale à la qualité du service publics audiovisuel. Reçu le 4 décembre par la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée nationale, le chef de l’Etat se serait livré à un discours sans détour à ce sujet.

Devant 70 personnes, le chef de l’Etat aurait qualifié de «honte de la République» l’audiovisuel public français. Dénonçant pêle-mêle la mauvaise gestion des entreprises publiques du secteur, la médiocrité des programmes et des contenus ou encore les relations entre le milieu et les partenaires extérieurs, il aurait dressé un bilan très négatif et relativement inhabituel du secteur.

Interrogé en marge de cette intervention au sujet des «fake news», Emmanuel Macron aurait estimé que les journalistes n’avaient pas fait leur travail de manière éthique. Il en aurait profité pour pointer du doigt l’absence de responsabilité des présidents des grands groupes audiovisuels publics, qui, selon lui, n’auraient de comptes à rendre à personne puisque nommés directement par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).

Source

* Mathieu Gallet est soupçonné de favoritisme, lorsqu’il était président de l’INA, l’Institut National de l’Audiovisuel. Le parquet a requis 18 mois de prison avec sursis et 40 000 euros d’amende à son encontre.Délibéré le 15 janvier 2018.(NDLR)

Partager

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *