Macron et ses équipes : “arrogants comme jamais!” Surpris?

Macron et ses équipes : “arrogants comme jamais!” Surpris?

A 73 ans, et après 48 ans de bons et loyaux services, Evelyne Richard vient de quitter l’Elysée. C’est elle qui organisait les voyages officiels à l’étranger des chefs d’Etat, débutant sa carrière sous le mandat de Georges Pompidou en 1969 et l’achevant en octobre 2017. Le gouvernement Macron ne lui laissera apparemment pas de souvenirs impérissables. Celle que l’on surnomme «l’impératrice de l’Elysée», réputée pour sa discrétion, n’a pas pu retenir sa langue à l’évocation des équipes du président.

«Normalement, la grosse tête des victorieux se dégonfle au bout de quelques mois. Là, ça dure. En plus de quarante ans passés à l’Elysée, j’en ai vu, des arrogants. Mais, à ce point-là, jamais», aurait-elle déclaré selon Le Canard enchaîné du 22 novembre 2017.

Elle aura côtoyé sept présidents, Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, François Hollande, Nicolas Sarkozy pour finir avec Emmanuel Macron.

L’actuel président a plusieurs fois été épinglé pour son arrogance, en traitant par exemple de fainéants les Français opposés à ses réformes et la génération start-up de brillants diplômés qu’il a rassemblée à ses côtés semble se comporter de même.

Mais malgré les anecdotes qu’il y aurait à raconter sur ce dernier mandat, Evelyne Richard conserve jalousement le secret de ses années passées si proches du pouvoir. Elle a refusé jusqu’à présent les propositions des éditeurs d’écrire un livre au sujet de sa carrière à l’Elysée.

Evelyne Richard ne sera pas remplacée, les attachés de presse géreront désormais les voyages présidentiels. «On maîtrise mieux les deux quand on a une vue d’ensemble. Elle était sur un modèle qui n’existe plus», a déclaré l’Elysée.

Partager

2 commentaires

  1. Général Lebol Jean

    La Stratégie du Grand Remplacement est une dictature.
    Finances, Défense sont sous la coupe autocrate de Macron and Co.
    Évelyne Richard est un fusible qu’il fallait supprimer, car dérangeante de par ses initiatives jugées “d’un autre temps” ou “un modèle qui n’existe plus”…

    Vous l’avez voulu ?… Vous l’avez, et l’aurez pendant 10 années.

    Je préférais être un veau de De Gaulle, plutôt qu’un mouton de Macron.

Commentaires fermés