Maciste chasseur alpin a 100 ans! (Film)

i

Le 23 mai 1915, à la frontière austro-italienne. Malgré les ordres de sa direction de rentrer au pays à cause de la guerre, une équipe de l’Itala Film, dont fait partie Maciste (Bartolomeo Pagano), poursuit son tournage. L’équipe est arrêtée par les autrichiens. Mais Maciste fausse compagnie à ses geôliers et trouve refuge au château de Pratolungo. Le héros court s’engager dans les chasseurs alpins avec lesquels il participe aux combats du Carso. Il va combattre l’ennemi avec sa prodigieuse force physique…

Maciste chasseur alpin (Maciste alpino) est un film de guerre italien réalisé en 1916 par Giovanni Pastrone. Les effets visuels sont réalisés par Segundo de Chomon. Ce film de propagande, destiné à soutenir l’effort de guerre, consacre Bartolomeo Pagano comme l’un des acteurs les plus aimés du public.

Le personnage de Maciste naît sous la plume de Gabriele d’Annunzio, célèbre écrivain nationaliste italien, dans Cabiria (1913). Cette première superproduction de l’histoire du cinéma était déjà réalisée par Giovanni Pastrone. Passé au cirage, grimé en noir, le docker génois Bartolomeo Pagano incarne l’esclave africain Maciste, doué d’une force herculéenne. Le personnage de Maciste frappe l’imagination populaire. Il incarne le courage, le dévouement et la protection des opprimés, mais sans pour autant remettre en cause sa condition d’esclave. Sa grande popularité amène l’Itala Film à étudier une série de films basés sur le personnage de Maciste.

Une nouvelle aventure de Maciste est tournée en 1915. Le héros noir y retrouve sa peau blanche par un procédé astucieux. Une jeune fille entre dans un cinéma où l’on projette Cabiria, découvre les exploits de Maciste et décide que seul ce héros peut l’aider contre les gangsters qui la persécutent. Elle se rend alors aux Studios de l’Itala Film où elle demande à rencontrer l’acteur… sans le cirage noir qu’il se met sur le visage dans les films.

Maciste chasseur alpin, troisième volet de la série, démarre le jour même de l’entrée en guerre de l’Italie contre les Puissances Centrales, le 23 mai 1915. Maciste chasseur alpin, d’une durée de 85 minutes, sort à Rome en décembre 1916. Maciste met ainsi ses muscles au service de l’armée et prône l’entrée en guerre de l’Italie. D’esclave noir, il devient un soldat italien blanc. C’est l’un des plus grands succès de l’époque.

L’acteur Bartolomeo Pagano va reprendre le rôle dans les contextes les plus divers. Rien qu’en 1918, on le voit successivement médium (Maciste medium), athlète affrontant des statues animées et autres vampires (Maciste atleta) ou détective (Maciste polizioto). La guerre terminée, Pagano interprète successivement Maciste amoureux, Maciste sauvé des eaux et Maciste en vacances. En 1920, dans la Trilogie de Maciste (Maciste contre la Mort, Le voyage de Maciste, Le Testament de Maciste), Maciste démasque la félonie du Premier ministre de la Livonie, qui voulait en détrôner le roi. Dans Maciste sauvé des eaux (1920) Maciste réchappe au naufrage d’un paquebot au large de la Sardaigne et, sur un îlot perdu, organise la survie de ses compagnons. Dans Maciste en vacances (1921), il découvre l’automobile et rencontre une jeune américaine. Dans Maciste Empereur (1924), il est chargé par le prince héritier de la Sirdanie de monter sur le trône à sa place afin de démasquer le cruel régent. Dans Maciste contre le Cheik (1926), il tente de protéger une orpheline qui est vendue au harem du cruel cheik Abd-el-Kar…

Benito Mussolini aimait cultiver sa ressemblance physique avec l’acteur Bartolomeo Pagano, dans l’espoir de participer à sa popularité. Maciste devint même, aux yeux du public français, le symbole du régime fasciste !

Kristol Séhec

[cc] Breizh-info.com, 2017, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Partager