Haut

Lucky Lux de Jean-Claude Sacerdot

Lucky Lux de Jean-Claude Sacerdot

Un excellent polar!

Les morts, ça ne sait pas ! Ou plutôt, ça ne sait plus et pour cause…

cache_32597020

La mort peut frapper à tout instant, de trente-six façons, à coups de barre à mine par exemple ! À la masse de terrassier ! Trente-six manières… Trente-six comme le 36 quai des Orfèvres où brille un jeune et infiniment séduisant commissaire principal, Michel Hoffmann, surnommé « Lucky Lux ».

Coqueluche de la Brigade criminelle, il est Luxembourgeois par son paternel et Normand par sa maman. Une promotion inattendue bien que méritée va le propulser dans la cour des « grands » ou qui se prétendent tels. Michel Hoffmann connaît son monde et les morts qui s’additionnent l’effrayent moins que la pensée unique, un virus pire que la peste.

« Chercher la femme », antienne de toute enquête policière, Lucky Lux n’a pas à se forcer pour la trouver ; il l’appâte au charme et n’est pas au bout de ses surprises !

Pendant ce temps, la mort ignoble rôde et s’empiffre chaque fois qu’elle le peut. On n’est plus à un cadavre près, au placard ou non…

•••••••••

« Traits de barbouze, face de bonze, gouaille d’un Belmondo et rocaille d’un Gabin sous les dehors d’un Gavroche déluré », tel est le portrait de l’auteur par le grand écrivain luxembourgeois Gaston Carré.

Souvent donné pour mort, il a réapparu sans cesse, la fleur aux dents. Cet homme fantasque a deux patries : le Luxembourg et la Normandie. Comme le chat de la légende, Jean-Claude Sacerdot a neuf vies. Il assure qu’il n’a pas encore épuisé la première. Ça promet !

———–

Lucky Lux, Format 145X190, 430 pages, éditions Erik Bonnier 

 

Voir Jean-Claude Sacerdot à 17’52 dans la vidéo ci-dessus.

Delit D'images
4 Commentaires
  • SACERDOT

    Quel homme ! Quelle œuvre ! Bravo : Jean-Claude SACERDOT

    14 novembre 2014 à 17 h 45 min
    • Delit D'images

      Quel bouquin!
      Et quel Sacerdot!

      14 novembre 2014 à 23 h 33 min
  • MACABET Jean-Pierre

    Polar hors normes. un régal.; à relire pour en apprécier le style la première lecture étant forcément superficielle à cause de l’intrigue

    14 novembre 2014 à 19 h 00 min
  • KAEMPFF Guill

    Felicitations a l’écrivain pour le livre. Toujours en pleine forme. Toute fois je n’ai pas de très bon souvenir aux policiers.
    Bien a vous,
    Guill Kaempff

    14 novembre 2014 à 22 h 21 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services