L’indécence couleur Macron!

L’indécence couleur Macron!

Par Edmond Furax

Charlie Hebdo, faisant du Charlie Hebdo, affiche en Une un dessin de Riss raillant les Macron et c’est le tollé, un tollé très organisé avec pléthores d’articles criant au scandale et à l’outrage, puis  pétition  à l’appui  rédigée par Femmes en marche!, à cette heure, signée (seulement)  plus de deux mille fois… Donc Macronix, le petit pharaon intouchable, est furibard et jette son troupeau de  féministes gourouisées contre Charlie Hebdo et les humoristes qui oseraient évoquer l’âge de sa Macronella, comme le fait qu’elle ait celui d’être sa mère,  qualifiant caricatures et propos de sexistes. Mieux encore et vraiment ridicule: “les empêchant de vivre leur vie”!

Vous le savez, à Délit d’images, nous ne sommes pas trop Charlie, plutôt Charlot… mais cette réaction du petit pharaon impose quelques remarques quant au règne de Toutanmacron, son style et sa psychologie… 

“Brigitte Macron, le premier soutien du nouveau président, est une femme belle, élégante, intelligente, cultivée et toujours aimable et souriante.” Cette phrase extraite de la pétition (texte intégral ci-dessous) donne le ton et le contenu de ce qu’il va falloir aux médias et aux autres répéter en boucle sous la dictature Macronix.

Ne connaissant pas personnellement Brigitte Macron, je n’ai pu vérifier ses qualités intellectuelles, sa culture et son affabilité. J’apprends par cette même pétition qu’outre première dame, elle sera la nouvelle Najat Belkacem de l’ombre…

De plus, nous venons d’apprendre qu’elle avait Bernard Montiel (Vidéo gag) pour confident, ce qui est un gage supplémentaire de sa valeur.

Donc pour avoir subi la propagande Macron, l’histoire de leur passion narrée à longueur de colonnes et de vidéos, Brigitte je l’ai vue et revue: à la plage, à la montagne, à Montmartre… et hélas au Louvre.

Et bien moi et d’autres, nous la trouvons très moche, avec des grosses dents déplaisantes et le sourire assorti,  dépourvue  de cette élégance naturelle que d’aucuns appellent classe… mal fringuée, même si c’est du Vuitton, et surtout ridiculement vêtue et coiffée pour son âge et sa fonction. Certes, au soir du triomphe de son époux, elle avait enfin rangé ses mini jupes, sa frange et fait le coup du chignon mais avec jean…

 Misogyne que d’en avoir telle opinion?

Sauf masque, passé douze ans, ce n’est pas en s’affublant de couettes que l’on ressemble à une petite fille. Ce n’est pas en se déguisant en trentenaire de luxe qu’elle gommera sa différence d’âge avec Macronix. Elle existe et se remarque. Jusqu’à lors Macronella semblait fort bien l’assumer puisqu’ils ont raconté partout et dans le moindre détail leur roman d’amour, afin que l’on soit  imprégné, subjugué, complice de ce qui ressemble à un détournement de mineur par personne ayant autorité…

 

On se refait un morceau de l’histoire?

Animant la section théâtre du collège jésuite La Providence à Amiens, elle l’a connu quand il avait quinze ans, elle en avait quarante… 

Quand leur fiston eut seize ans, inquiets par ce lien “atypique”, les parents Macron ont envoyé Emmanuel  à Paris, madame mère demandant alors à Brigitte de cesser toute relation avec son petit, sans lui jeter flics et justice aux trousses… ce à quoi, elle a répondu qu’elle n’était pas sure d’y parvenir. C’est alors qu’Emmanuel a juré à Brigitte qu’il reviendrait et qu’il l’épouserait… Et quand André-Louis Auzière, le banquier mari de Brigitte et père de leurs trois enfants, a appris cette liaison, ii aurait quitté le domicile conjugal immédiatement, après vingt ans de mariage. Domicile conjugal où, venait régulièrement Emmanuel puisque la maman de Brigitte croyait qu’il était le flirt de sa petite fille, Laurence… Etc.

Je vous épargne les années suivantes avec Brigitte qui se fait muter à Paris et leur cohabitation (cf. Wikipédia et le net)… pour en arriver à plus convenable, soit leur mariage au Touquet, le 20 octobre 2007, où Brigitte, 54 ans, bouclée et tout de blanc (encore et toujours) courtement vêtue convola en justes noces avec son jeunot.

Comment suis-je au courant de tout cela?

C’est avec bonheur et impudence que les Macron, pour mieux s’exhiber,  ont ouvert leurs souvenirs et archives en tous genres aux médias, ils ont même engagé Bestimage, une agence spécialisée en pipoleries, et une photographe qui les suit partout,  pour diffuser et gérer leurs vie et clichés… et elle les a vendues et revendues comme des stars du show biz, avec les mêmes recettes affligeantes et les mêmes sauces malsaines, cependant fort efficaces… Car ils furent tant et si bien vendus par l’ensemble des médias que partie de la France les acheta le 7 mai dernier.

(Désormais, ils sont donc à nous puisqu’on va somptueusement salarier Macron et payer ses frais et ses fastes, sans parler des conséquences de ses ordonnances et gestion…)

Après tel étalage de leur vie privée, dans la précision, absolument partout, jusqu’au pire des magazines féminins, oser maintenant se plaindre de crime de lèse-Brigitte parce que pour la première fois de l’année, une Une ne sert pas leur hagiographie, parce que Charlie Hebdo a fait du Charlie Hebdo et encore du soft, sans grosse vulgarité, Macronix hurle à la misogynie.

Ce duo n’a pas cessé de se vendre, d’étaler leur  tandem et dans le détail… si “tellement” qu’il s’est dit que ce fut pour faire taire les bruits qui agitaient les rumeurs… quant à d’autres inclinations d’Emmanuel… (Vous trouverez partout des articles afférents à tous les sujets et en grand nombre sur Délit d’images, il vous suffit de taper son nom dans le moteur de recherches)

Certes, en l’espèce,  il convient  enfin d’évoquer une terrible indécence mais c’est aux Macron qu’elle s’applique!

Quel besoin avaient-il de nous divulguer les détails de leur rencontre et autres “anecdotes”?

Ils ont beau se répandre en assertions contraires sur les joies et bonheur de cette famille ainsi recomposée, n’y a-t-il point des Français choqués par un mari cocu avec un gamin de l’âge de ses enfants? Une épouse qui, s’ennuyant après deux décennies de mariage, folâtre avec un ado, générant un scandale dans la bourgeoisie de province et un collège catholique. Etc.

S’ils voulaient absolument nous commercialiser leur  histoire, ils pouvaient nous fabriquer une fiction un peu plus honorable.

 C’est un nouveau  chef d’Etat compétent et sérieux qu’il fallait à la France, pas un couple pseudo glamour qui convoitait les feux de la rampe et les avantages assortis.

Multipliant les shows à l’américaine millimétrés, depuis plus d’un an, ils ont, avec succès, voulu occuper le devant de la scène pour aller, après Bercy,  profiter des ors de l’Elysée: désormais, is sont sous les projos et il leur faut assumer la totalité de ce qu’ils ont dit, fait, ce qui est et sera!

Mais en piètre joueur, le petit pharaon fait déjà des caprices d’enfant-roi quant à des points de détail, sans dimension, ni retenue, sans recul, sans subtilité…   corroborant ce que nous pressentions.

 

Dans une récente interview à Breizh info, le philosophe Alain de Benoist expliquait: “La morphopsychologie nous dit déjà qu’Emmanuel Macron est une petite chose caractérielle, manipulable et incapable de décision. Disons que c’est un algorithme, une image de synthèse, un milliardaire issu des télécoms, un joueur de flûte programmé pour mener par le bout du nez « selzésseux » qui ne voient pas plus loin que le bout de ce nez. C’est le candidat de la Caste, le candidat des dominants et des puissants. C’est un libéral-libertaire qui conçoit la France comme une « start up » et ne rêve que d’abolition des frontières et des limites, des histoires et des filiations. C’est l’homme de la mondialisation, l’homme des flux migratoires, l’homme de la précarité universelle. Le chef de file des « progressistes » par opposition à ceux qui ne croient plus au progrès parce qu’ils ont constaté que celui-ci n’améliore plus, mais au contraire assombrit leur ordinaire quotidien.

 Dans le passé, les milieux d’affaires soutenaient le candidat qu’ils estimaient le plus apte à défendre leurs intérêts (Alain Juppé en début de campagne). Cette fois-ci, ils ont jugé plus simple d’en présenter un eux-mêmes. Aude Lancelin n’a pas tort, à cet égard, de parler de « putsch du CAC 40 ».

Le putsch a réussi, que Macronix assume la totalité des dimensions du pouvoir et ses conséquences!

En plus de sa gouvernance catastrophique, la France n’a  pas à subir ses ridicules états d’âmes et ceux de sa Bibi.

Quant à la liberté d’expression et la liberté de la presse, vous savez ce qu’il en était auparavant, vous voici prévenus de ce qu’il va en être sous la dictature de Macronix!

Et si l’on ne peut plus parler de l’âge de Macronella, peu importe, il parle si bien pour elle…

Surtout, le 13 avril prochain, n’oubliez pas de  célébrer l’anniversaire de la pharaone: soixante-cinq ans, ça se fête!

 

 

 

Stop aux stéréotypes sexistes contre Brigitte Macron !

 

Dites non aux sexisme contre Madame Brigitte Macron !

Melania Trump, l’épouse du président américain Donald Trump, a 24 ans d’écart avec son mari. Pierre Moscovici, ancien ministre de l’Économie est marié avec une jeune femme de 22 ans de moins que lui. L’amour n’a pas d’âge, cela s’applique à la femme comme à l’homme.

On focalise sur le couple présidentiel, mais on ne parle jamais des hommes qui ont épousé des femmes beaucoup plus jeunes qu’eux.

Si les rapports d’âge étaient inversés, tout le monde trouverait cela formidable. Notre histoire m’a beaucoup appris. On ne se construit jamais dans le regard des autres“, a répondu Emmanuel Macron à un magazine féminin.

Macron c’est Peter Pan à l’Élysée. C’est le système de la jeunesse éternelle, le Dieu de la société de consommation. Son âge bien-sûr, moins de 40 ans, mais aussi son zozotement et sa femme qui a l’âge d’être sa mère..”, déclarait Eric Zemmour sur RTL au lendemain de l’élection d’Emmanuel Macron.

Faut-il s’inquiéter pour l’âge de Brigitte Macron ou plutôt pour la présence, chaque matin, sur nos chaînes radio de Zemmour, un condamné pour provocation à la haine.

Avant lui, Laurent Ruquier sur France 2, Nicolas Canteloup sur Europe 1 et Laurent Gerra se sont livrés à des commentaires sexistes et très désagréables.

Dans son édition de mercredi, une caricature vulgaire de Charlie Hebdo signée Riss a dépassé les limites de l’élégance. Un dessin lamentable et misogyne qui montre un manque d’intelligence et de savoir vivre. Beaucoup d’internautes crient au sexisme sur les réseaux sociaux et dénoncent cette Une du journal satirique.

Ces commentaires désagréables et blessants ont toujours existé depuis l’entrée d’Emmanuel Macron à Bercy, mais depuis que ce dernier s’est lancé dans la campagne présidentielle, sa femme n’arrête pas de subir des commentaires sexistes.

Brigitte Macron, le premier soutien du nouveau président, est une femme belle, élégante, intelligente, cultivée et toujours aimable et souriante. Son expérience est un véritable atout pour le projet de réforme de l’Éducation nationale que porte Emmanuel Macron.

Pourquoi cette focalisation sur l’écart d’âge entre Brigitte Macron et son mari. Deux êtres qui s’aiment, se comprennent et se complètent. Pourquoi ne pas respecter les choix de ce couple et les laisser vivre leur vie?

Dans le documentaire “Macron : les coulisses d’une victoire“, qui a été diffusé lundi soir sur TF1, Emmanuel Macron parlait de “névroses françaises”. Cette focalisation sur l’âge de Brigitte Macron en est une parfaite illustration.

Nous ne pouvons admettre de lire chaque jour des articles sexistes ou ouvrir sa radio ou sa télévision sur des commentaires misogynes qui visent l’épouse du Président de la République.

Signez et faites signer cette pétition pour dire non aux stéréotypes sexistes contre Brigitte Macron.

Cette pétition a été transmise au conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) et aux médias concernés.

Partager

15 commentaires

  1. Elodie Ski

    Ils avancent une attaque sexiste pour galvaniser les gens qui portent, de façon louable, des valeurs féministes. Mais je ne suis pas sûre que ce soit ce qui gêne les communicants de Macron dans cette Une. Le mot “Miracle” peut être interprété d’une toute autre façon. Et là, c’est plus gênant.

  2. Ranguin

    Je suis femme, du moins je le crois, mais ne m’abaisserai jamais à signer une telle pétition.

    Elle au devant de la scène (prof de théâtre elle sait ce que sait) nécessite de prendre le risque de quolibets de toputes sortes.

  3. Marie-Dominique Lecluse

    En ces temps où déjà se propagent les premiers symptômes de macronite douloureuse, merci pour cette savoureuse lecture! Vive Délit d’Images!
    Hmmmm… Je me demande pourquoi ces viragos “féministes” ne piaillent pas autant -et même plus du tout- lorsque l’humour s’en prend à Madame Marine Le Pen.

  4. genau

    Très drôle de lire le mot bienséance chez ces dames. C’est le salon de Madame Verdurin ?
    Pour l’instant, je n’ai rien contre Macron, ni son épouse, mais la bonne société prend un mauvais virage. Gaffe aux dérapages politiques.

  5. Aaron

    1/ Hors de question de signer le bla bla de Miicron.
    2/ Compliments à l’auteur.
    3/ Je diffuse.

  6. Jean-Pierre L.

    Si la femme du président est cultivée , je me demande bien de quelle culture puisque la culture française n’existe pas . Enfin , selon son mari . ( Et dire que j’ai acheté pour plus de 1500 euros, l’an passé,de cd et de partitions de musique d’orgue baroque française.J’aurais dû appeler Emmanuel et investir ailleurs. J’ai investi dans du vent , c’est doublement le cas de le dire .)

    Je propose qu’on change le nom des euros pour des macrons, histoire de conforter son narcissisme.

  7. EvaPores

    Je ne signerais pas cette pétition que je trouve être un nouveau scandale en elle-même.

    Le premier de ces scandales étant le couple lui-même qui désormais normalise la pédophilie.

    Nous ne sommes pas loin des us et coutume de l’islam !

    Le message au Français est claire !

  8. pierre estrelka

    Dites donc, Charlie, êtes-vous fou, ou n’y a-t-il plus rien à dire sur le pape, le Pen, le Poutin ou le Trump ? Vous ne nous aviez pas habitués à ça !

Commentaires fermés