Haut

L’imposture du 14 juillet!

L’imposture du 14 juillet!

Le 14 juillet est une des merveilles de la propagande révolutionnaire : il n’y a jamais eu de prise de la Bastille par le peuple de Paris. Devant les troubles et les émeutes qu’organisaient les comités révolutionnaires aidés de la canaille parisienne, le peuple, les bourgeois et les petites gens, eux, se barricadaient dans leur demeure attendant dans l’angoisse que le chaos cesse.

Il n’y a jamais eu de « prise », car les émeutiers sont entrés par la porte ouverte sur ordre du gouverneur de la prison, le Marquis de Launay. Il ne disposait que de 114 hommes pour défendre les lieux, dont 82 invalides et 32 suisses.

Devant ces milliers d’agitateurs, il ne voulut pas faire de boucherie en tirant au canon dessus. Le gouverneur offrit alors la reddition à condition qu’on respectât la vie de tous les habitants de la forteresse et que la garnison sortît avec les honneurs de la guerre.

Les insurgés acceptèrent, mais bientôt, ou oublia et les promesses et l’honneur. La meute se déchaîna, la foule massacrant la plupart des gens qui s’étaient rendus à elle sous le serment.

Le Marquis de Launay fut assassiné à coups d’épée et sa tête promenée à travers rues au bout d’une pique. Les chefs émeutiers étaient surtout des rôdeurs et des déserteurs à la recherche de munitions.

tumblr_mpmhyhtsyo1qzfmh5o1_250

Cette prise de la Bastille servira d’exploitation politique : le peuple, dira-t-on, s’est libéré de l’absolutisme royal en prenant une prison royale ! Là encore mythe et mensonge : on libéra ce jour-là 7 prisonniers : 4 faussaires, 2 fous et 1 débauché qui était interné à la demande de sa famille. Il n’y avait aucun prisonnier politique.

Cette fête du 14 juillet est une infamie, car elle est la victoire du parjure, de la violence et de l’anarchie. Cette fête ne pourra jamais, sans déshonneur, être la fête d’une nation. Elle n’est qu’une fête révolutionnaire imposée par la force et le mensonge.

Delit D'images
3 Commentaires
  • L'Imprécateur

    Le “débauché” en question n’est rien moins que le marquis de Sade. Il se plaindra plus tard que les émeutiers aient pillé, entre autres, sa cellule et brûlé ses livres et ses manuscrits.

    14 juillet 2016 à 12 h 41 min
  • Georges PN

    Ben, tout le monde devrait savoir que le 14 juillet nous célébrons, non la prise de la Bastille, mais la Fête de la Fédération du 14 juillet 1790 !

    15 juillet 2017 à 12 h 43 min
    • genau

      Pourtant, on l’a dit et redit. La prise de la Bastille c’est la fausse nouvelle par excellence.

      15 juillet 2017 à 16 h 52 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services