Haut

Les dauphins, victimes collatérales de la pêche (Vidéo)

Les dauphins, victimes collatérales de la pêche (Vidéo)

Au moins 600 cétacés se sont échoués sur les plages françaises depuis janvier. En cause notamment : les chaluts des bateaux de pêche. quand un dauphin est pris dans les filets d’un chalutier, les pêcheurs appellent ce type d’événement une « prise accessoire ». Car le dauphin a beau être une espèce protégée en France, il y a une exception : les « captures accidentelles dans les engins de pêche » sont tolérées, comme c’est spécifié dans un arrêté du 1er juillet 2011.
Ces victimes collatérales de la pêche sont essentiellement des Delphinus delphis, des dauphins communs. Généralement, leurs carcasses sont rejetées à la mer et beaucoup s’échouent sur les côtes françaises. Depuis janvier 2019, près de 600 dépouilles de cétacés ont ainsi été retrouvées sur des plages, la plupart tués par des chaluts. En 2019, on en comptait 900 sur toute l’année. L’organisation de défense des océans Sea Shepherd traque les chalutiers pour filmer ces prises accessoires et les dénoncer.
Delit D'images
Pas de commentaires

Publier un commentaire

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services