Haut

Le mentor islamiste des Kouachi employé aux urgences de la Pitié-Salpêtrière!!!

Le mentor islamiste des Kouachi employé aux urgences de la Pitié-Salpêtrière!!!

Farid Benyettou, l’ex-« émir » de la « filière des Buttes-Chaumont » qui a formé les frères Kouachi à l’idéologie radicale, occupe depuis le mois de décembre un poste d’infirmier stagiaire dans le service des urgences de l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, l’un des principaux centres hospitaliers ayant accueilli les victimes de la fusillade de « Charlie Hebdo ».

 Né le 10 mai 1981, Farid Benyettou était une figure du XIXe arrondissement et de la mosquée Adda’wa, où il n’hésitait pas à prêcher des paroles radicales aux fidèles.

Suivi par les renseignements généraux dès le début des années 2000, qui notent sa proximité avec le Groupe salafiste pour la prédication du combat (GSPC), il rencontre les frères Kouachi, à qui il inculque sa vision radicale de la religion, et en fait ses premiers élèves, qu’il souhaite envoyer mener le jihad en Irak.

En 2005, il est mis en examen pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », avant d’être condamné — en compagnie de Chérif Kouachi — à six ans de prison en 2008 par le tribunal de Paris. Entendu par les enquêteurs dès 2005 sur sa relation avec Farid Benyettou, Chérif Kouachi déclarait devant les enquêteurs à propos des cours coraniques dispensés par son mentor : « J’avais vraiment l’impression que la vérité était là, devant moi, quand il parlait. »

Sorti de prison en 2011, Farid Benyettou s’inscrit l’année suivante à une formation au sein de l’Institut de formation des soins infirmiers (Ifsi), avant d’intégrer au début du mois dernier le service des urgences de la Pitié-Salpêtrière. Selon plusieurs témoignages recueillis auprès du corps médical qui décrivent « un élève studieux et discret », les événements tragiques de ces derniers jours ont crispé le climat dans l’hôpital. A tel point que l’encadrement a pris soin de retirer mercredi soir le planning du service où apparaissait l’emploi du temps du jeune homme, avant de le réafficher en ayant préalablement rayé au crayon ses journées de travail.

Selon ce document, Farid Benyettou ne travaillait pas mercredi et jeudi, mais devait être présent la nuit de vendredi à samedi ainsi que les deux suivantes. « On ne peut pas imaginer que cet homme — que tout le monde présente comme l’un des principaux mentors des frères Kouachi — aurait pu accueillir les victimes de ses anciens protégés », s’émeut un médecin de l’hôpital. « Et je ne peux imaginer que la direction de l’AP-HP et celle de l’hôpital n’étaient pas au courant de son passé », ajoute-t-il.

Mais, parmi ses collègues, la stupéfaction est immense, eux qui mettent en avant le règlement lié à l’emploi d’infirmier. « Selon les règles du ministère de la Santé, on ne peut pas prétendre à un poste d’infirmier avec un casier judiciaire chargé. On nous demande d’en produire un vierge dès la première année », s’insurge un collègue d’un service voisin. Selon nos informations, Benyettou ne l’aurait pas produit. Si le ministère de la Santé, qui émet pourtant les diplômes, s’est dessaisi de nos questions en nous dirigeant vers l’AP-HP, la direction des hôpitaux de Paris se justifie. « La situation de cet élève infirmier est régulière et elle est connue, depuis le début de sa scolarité, tant par la direction de l’école où il est scolarisé que des services de police », précise l’AP-HP. Les événements dramatiques de cette semaine nous ont conduits à prendre l’initiative, en liaison avec les autorités de police, de ne pas le maintenir dans le planning du service où il terminait son dernier stage. Une condamnation portée sur le casier judiciaire interdit d’être recruté sur un emploi public, mais sans interdire de passer le diplôme, qui peut être valorisé dans d’autres lieux d’exercice que les établissements publics. »

Source

Delit D'images
7 Commentaires
  • flavien aetius

    Si j ai bien compris je finance sa formation d infirmier pour qu’il retourne combattre en Syrie et qu’il puisse mieux torturer les journalistes

    11 janvier 2015 à 10 h 50 min
  • Charlie

    C’est une honte pour les responsables de la santé !
    Tant ceux de l’AP-HP que ceux du ministère de la santé !

    Ce sale type est en train de se former aux frais du contribuable pour mieux retourner combattre avec des tueurs islamistes.
    Pourquoi est-il encore en France ?

    11 janvier 2015 à 16 h 04 min
  • IPAZIA

    Rome , le 11 Janvier 2015

    INCROYABLE , mais genoux me sont descendus au niveau des talons !
    Et pendant ce temps ,en ce moment même , la France a été rebaptisée ” Charlie” et tous les Français devenus tous des “Charlie” marchent au pas de cette république!
    IMPENSABLE il ya juste une semaine !
    IPAZIA

    11 janvier 2015 à 16 h 05 min
  • titimo

    c’est une HONTE …………….

    13 janvier 2015 à 21 h 23 min
  • Sonnic

    Incroyable mais vrai. ce type se fait payer des études par la France? Il travaille à l’hôpital où sont des blessés de l’attentat du 11 janvier et la France se met à genoux. Où allons-nous? a quoi a servi e rassemblement de dimanche?

    13 janvier 2015 à 22 h 15 min
  • Charlie

    UN SEUL ACTE PEUT ÊTRE COMPRIS PAR NOS COMPATRIOTES: L’EXPULSION !!!

    14 janvier 2015 à 15 h 57 min
  • Gaël

    A mon avis, les services de renseignement doivent renforcer leur actions pour mettre la main sur des éventuels futurs terroristes. Même certains d’entre eux possèdent un casier judiciaire vierge, les pistes doivent être élargies! Des mesures drastiques doivent être prises.

    15 octobre 2015 à 11 h 18 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services