Haut

L’abbaye de Marcilhac-sur-Celé, joyaux médiéval! (Vidéo)

L’abbaye de Marcilhac-sur-Celé, joyaux médiéval! (Vidéo)

 

La France compte une multitude de merveilles parfois cachée au fond d’une vallée comme l’Abbaye de Marcilhac-sur-Célé. Un joyau médiéval, situé au cœur de la vallée du Célé, usé par le temps mais qui retrouve ces derniers mois une deuxième jeunesse. De nombreux bénévoles se relaient pour rebâtir cette abbaye et lui rendre son lustre d’antan. C’est en rencontrant son dynamique et jeune curé, l’abbé Guillaume Soury-Lavergne, que le réalisateur toulousain Clément Burali a souhaité lui aussi entrer dans l’aventure. Il signe ici un film remarquable sur les trésors de l’Abbaye tel son tympan, l’un des plus ancien d’Europe. Les images sont tout à fait saisissantes et traduisent parfaitement l’atmosphère du lieu : à la fois lieu de prière, autrefois habité par des moines, mais aussi lieu de retraite, calme, paisible, où il fait bon venir se ressourcer.

Ce film est un don. Il a pour objectif justement de susciter d’autres dons. Il coïncide ainsi avec le lancement officiel du mécénat à Marcilhac-sur-Célé. En effet, certains murs, des vitraux, des fresques, la toiture… sont très affectés par le temps et si rien n’est fait l’abbaye millénaire ne verra pas le siècle prochain. Pourtant, l’abbaye de Marcilhac-sur-Célé ne manque pas d’atouts : située sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, au bord du Célé et dans un village préservé, elle offre un écrin de verdure propice au ressourcement intérieur. Les jeunes y trouvent aussi leur compte l’été avec les Chantiers de l’abbaye : deux mois de bénévolat adapté à leurs âges avec animations, accueil des pèlerins et des touristes, entretien de l’abbaye, baignade, canoë, prières et temps spirituels.

La récente mobilisation a permis à l’abbaye de se doter d’un orgue qui lui redonne vie et souffle. Son inauguration aura lieu le 10 avril. Ce sera une grande fête dans tout le diocèse de Cahors avec à 10 h la bénédiction de l’orgue par l’évêque, Mgr Laurent Camiade, et messe pontificale, suivi d’un apéritif offert et à 15 h un concert exceptionnel par le maestro italien Giorgio Revelli, un grand ami de l’abbaye. Chacun, venu de près ou de loin, est invité à participer. Les premières notes d’un orgue sont toujours un événement rare et émouvant. Gageons qu’à cette occasion, le réalisateur Clément Burali nous régale d’un nouveau film sur cette captivante abbaye de Marcilhac-sur-Célé !

Plus d’informations sur le nouveau site de l’abbaye.

Source

Delit D'images
Pas de commentaires

Les formulaire de commentaire est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services