Haut

La GPA, nouvel esclavage!

La GPA, nouvel esclavage!

“Le Président et son gouvernement sont aussi incohérents que la gestation pour autrui est intolérable, estiment les responsables de la Manif Pour Tous. Le Premier ministre Manuel Valls avait pourtant publiquement déclaré le 3 octobre dernier, dans le quotidien La Croix, la ferme opposition de son gouvernement à toute forme de gestation pour autrui et sa volonté de lutter contre cette «commercialisation de l’être humain ». Il ajoutait que, sous l’impulsion du président de la République, des initiatives internationales seraient lancées pour combattre la GPA au niveau international. Mais après les grandes annonces, les actions se font toujours attendre !”

Le Gouvernement s’est opposé à la proposition de loi Léonetti notamment sous le prétexte qu’une année de prison serait disproportionnée pour des « parents » qui n’auraient fait « que » louer le ventre d’une femme pendant neuf mois et l’inciter à abandonner son enfant par contrat de gestation pour autrui.

“Que dire alors des trois ans de prison prévus par le code pénal pour un vol simple, sans même que l’on se demande si l’intéressé a ou non des enfants en bas âge ? Et que dire alors à tous ceux qui, actuellement en prison, ont eux-mêmes de tous jeunes enfants ?” La Manif Pour Tous dénonce l’incohérence du Président de la République, du Premier ministre et de leur majorité à ce sujet.

Dans son communiqué, la Manif Pour Tous dénonce l’incohérence et l’hypocrisie du gouvernement. En effet, depuis janvier 2013, la circulaire Taubira demande aux greffiers de délivrer des certificats de nationalité française (CNF) à un enfant même s’il existe un soupçon de l’existence d’une gestation pour autrui (GPA) faite à l’étranger et ce, en dépit du fait que ces enfants ont comme tout le monde la nationalité de leur pays de naissance, qu’ils obtiendront de toute façon la nationalité française au bout de 5 ans et que, en attendant, cela ne les empêche nullement de vivre normalement en France.
Par ailleurs, la France n’ayant pas fait appel des arrêts de la CEDH la condamnant sur la question de la retranscription des actes de naissance d’enfants nés de GPA à l’étranger, ces arrêts sont désormais définitifs : la retranscription automatique de ces actes est donc désormais la règle en France.

Aucune des initiatives annoncées début octobre à grand frais par le Premier ministre n’a été mise en œuvre.
Ainsi, en complète contradiction avec les engagements de François Hollande et du Premier ministre, la France avance pas à pas vers la gestation pour autrui, celle-ci étant largement tolérée en dépit de ce qu’elle est : une nouvelle forme de traite humaine.

Source

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services