Les JO à Paris, c’est préoccupant! (Vidéo)

Nicolas Beytout (journaliste, entrepreneur, et patron de presse) : «Je ne sais pas si les JO sont une bonne nouvelle. D’abord, je m’interroge toujours quand une compétition, y compris une compétition sportive, n’a qu’un seul concurrent. C’est toujours un peu étrange. Paris est seul candidat, aujourd’hui, pour les JO de 2024. Tous les autres, soit se sont retirés – et c’est des grandes villes, Boston, Hambourg, Rome, Budapest, pléthore de candidats parce que c’est un événement qui est une vitrine mondiale – ils se sont tous retirés, et il y en a un qui s’est effacé, c’est Los Angeles au dernier moment qui dit “Bon bah je prendrai 2028”. Tout ça me laisse un petit peu dubitatif sur la manière dont on va conduire ce dossier gigantesque. Je rappelle que tous les budgets des JO précédents ont été multipliés par 2 ou 3, il y a eu des dérapages invraisemblables. Aujourd’hui, Paris nous assure que ce sera 6,8 milliards … y’a 6 mois c’était 6,2 milliards, on a déjà dérapé de 600 millions. Donc voilà, je me dis, dans une ville qui a fait exploser sous Anne Hidalgo son endettement, dans un pays qui est largement surendetté – même si on aime la fête, le sport, tout ce que ça va transporter comme belles images de Paris et de la France en général, de nos sportifs, du partage, le handisport, tout ça est très important, et franchement j’y crois beaucoup – mais est-ce que c’était bien raisonnable que jamais dans l’opinion publique par exemple il n’y ait un débat sur l’opportunité ou pas de faire ces JO ? Je n’ai pas vu de débat ! Il y en a eu dans toutes les autres villes, dans tous les autres pays, en France on a l’impression que du moment qu’on peut faire la fête l’argent ne compte pas. C’est un peu préoccupant.»

Partager

2 commentaires

  1. Maryse

    en résumé, le Macron, la Hidalgo ne pensent qu’à leur image, à leur prestige, et tant pis pour le peuple qui n’en veut pas, tant pis pour le pays qui est endetté ! on va piquer la CSG aux retraités, on serre la ceinture aux communes…et bien d’autres choses injustes… je suis écoeurée ! et ce simulacre de compétition, de candidature, ils nous prennent pour des cons.

  2. Janvier

    Nicolas Beytout exprime notre pensée en termes très policés, c’est parfait.
    Des villes ont renoncé face à deux problèmes majeurs, l’un éecoulant de l’autre :
    – l’opposition de la population
    – les dépenses pharaoniques
    Mais il n’y a pas eu consultation de la population ici, étant bien entendu que lorsqu’on le consulte, le peuple dit “non” (alors pourquoi le consulter ?)
    Ensuite, LA a fait un très bon deal avec le CIO, qui ne concernait que 2028 : une enveloppe d’1 milliard 600000€ lui est attribuée et d’ici 2028, nul ne connaît la suite.
    Paris est une ville et la Région parisienne est une Région si bien gérée et administrée qu’elle n’a nul besoin d’un milliard 6, ni la ville ni la Région n’explosent sous les déficits et leurs administrés n’agonisent pas sous les impôts
    NB parle de “la fête .., et l’argent “.
    La Fete pour les organisateurs qui auront l’argent en rétro-coms sur les travaux et les reversements sur les espaces publicitaires concédés.
    Cette “arnaque ” a effectivement un objectif financier.
    Il y en a un autre : il faudra assurer la sécurité et pour bien faire, on étend le flicage à toute la population.
    En gros comme en détail : France = Corée du Nord.

Commentaires fermés