Haut

Isidore Ngei Ko Lat, Le premier bienheureux birman

Isidore Ngei Ko Lat, Le premier bienheureux birman

Unknown-17

 Par Yves Chiron

En Birmanie (Myanmar), les catholiques représentent une infime minorité (1 % de la population). L’Eglise catholique y a toujours connu une existence difficile.

Deux chrétiens morts martyrs en Birmanie en 1950, le P. Mario Vergara, prêtre des Missions étrangères de Milan (PIME) et Isidore Ngei Ko Lat, un laïc catéchiste, vont être portés sur les autels.

Le P. Vergara était missionnaire en Birmanie depuis 1934. Citoyen italien, donc ressortissant d’un pays de l’Axe, il avait été arrêté par les Britanniques en 1941 et envoyé dans un camp d’internement en Inde. En 1946, après quatre ans d’emprisonnement, il avait pu retourner en Birmanie. A Shadaw, il fonda un orphelinat et un sanatorium.

Isidore Ngei Ko Lat, lui, est né à Taw Pon Athet, dans une famille d’agriculteurs convertis au catholicisme. Il fut baptisé le 7 septembre 1918. Dès ses plus jeunes années, il aimait à fréquenter les missionnaires italiens. Il aspira à devenir prêtre. Il entra au petit séminaire de Toungoo. Mais il ne put poursuivre dans cette voie à cause de sa santé déficiente (il souffrait d’un asthme sévère) et il dut retourner dans sa famille.

Dans son village, il ouvrit une petite école gratuite où il enseignait aux enfants le birman, l’anglais, le catéchisme et le chant. En 1948, il fit la connaissance du P. Vergara qui, devant les qualités du jeune homme, décida de l’emmener comme catéchiste à Shadaw.

Jetés dans le fleuve

C’est à cette époque aussi, après l’indépendance accordée au pays par le Royaume-Uni, que commença une guerre civile. Dans la région de Shadaw, une guérilla, composée majoritairement de protestants baptistes, s’opposait aux troupes gouvernementales.

Les missionnaires catholiques, qui refusaient de prendre parti pour les rebelles, furent l’objet de menaces et de brimades. Le 24 mai 1950, le P. Vergara et son catéchiste Isidore Ngei Ko Lat se rendirent à Shadaw pour obtenir la libération d’un catéchiste qui avait été arrêté. Ils se retrouvèrent face au chef local des rebelles, un certain Richmond qui, après leur avoir fait subir un sévère interrogatoire, décréta leur arrestation. Le missionnaire et le catéchiste furent emmenés à travers la forêt, dans la nuit. A l’aube du 25 mai, ils furent finalement tués à coups de fusil sur le bord du fleuve Salween.

Le site italien des Missions étrangères de Milan, qui se fonde sur les actes du procès de béatification, rapporte que les corps du missionnaire et du catéchiste « ont été mis dans des sacs, jetés dans le fleuve et n’ont jamais été retrouvés ».

Leur cause de béatification a établi qu’ils sont morts in odium fidei (« par haine de la foi »). Le 9 décembre 2013, ils ont été déclarés martyrs. Le 24 mai prochain ils seront béatifiés dans la cathédrale d’Aversa.

Le P. Vergara est le 19e religieux des Missions Etrangères de Milan à être mort en martyre. Isidore Ngei Ko Lat est le premier catholique birman à être béatifié.

Lu dans Présent

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services