Il y a quarante ans Kolweizi (Vidéo)

 

Kolwezi tombe le 13 mai. Les rebelles se livrent immédiatement aux premiers pillages et aux premiers massacres. Dès le lendemain, le général Mobutu appelle la communauté internationale à l’aide : les États-Unis ne veulent pas s’engager ; la Belgique hésite à le faire.  Dans le même temps, l’ambassadeur de France, M. André Ross, et le chef de la mission française d’assistance militaire, le colonel Gras, informent Paris des événements et demandent à plusieurs reprises au gouvernement français d’intervenir pour arrêter les massacres. Parallèlement, inquiète pour sa sécurité, la communauté belge du Shaba fait de même auprès de la Belgique.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *