Haut

«Il y a eu un déni de démocratie sur la loi bioéthique» (Vidéo)

«Il y a eu un déni de démocratie sur la loi bioéthique» (Vidéo)

Exclue de La République en marche le 26 juin dernier à la suite de son engagement contre l’extension de la PMA à toutes les femmes, Agnès Thill s’estime désormais libre : «Je peux faire mon métier de députée». Une fonction qui se résume désormais trop souvent, selon elle, à «applaudir un exécutif ou défendre un parti».

Toujours opposée au projet de loi relatif à la bioéthique, adopté le 15 octobre à l’Assemblée nationale, elle considère qu’une de ses mesures phares, l’extension de la PMA à toutes les femmes, ne constitue pas un progrès. Elle estime que les logiques partisanes ont empêché un vote réellement démocratique.

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services