Hollande utilise l’argent des contribuables pour sa fondation! (Vidéo)

 

Contribuables associés vient de lever un nouveau lièvre : le nom de François Hollande est associé à une fondation appelée La France s’engage. Celui-ci en est même président depuis le 5 septembre. Cette fondation, qui dispose d’un budget global de 30 millions d’euros, est financée à hauteur de 8,5 millions d’euros par l’argent public. Ce sera donc, pour François Hollande, une tribune politique, payée par l’argent public…

Contribuables associés a lancé une pétition nationale demandant à François Hollande de renoncer à l’argent public pour financer sa fondation.

François Hollande nous avait promis de revenir en politique, ou plus précisément de ne pas en partir. Son nom est associé depuis quelques jours à une fondation, la fondation La France s’engage. Quelle est exactement cette fondation ? Que sait-on sur cette dernière ?

La fondation de La France s’engage a été créée en 2014 sous l’égide du ministère de la Ville de Patrick Kanner. Elle sert à mettre en valeur les projets innovants et utiles pour la société. François Hollande, peu après son mandat, avait déclaré qu’il allait devenir le président de cette fondation. Il en est désormais le président depuis le 5 septembre 2017.

Pour quelle raison cette nouvelle vous fait hurler ?

Ce qui nous fait hurler, ce n’est pas que François Hollande prenne un engagement. Il est libre comme chaque personne de s’engager pour une association.

Ce qui nous fait hurler, c’est que deux mois avant la fin de son mandat, François Hollande sortait un décret faisant de La France s’engage une fondation reconnue établissement d’utilité publique. François Hollande a ainsi sécurisé les subventions et les déductions fiscales en faveur de sa nouvelle fondation.

Pire : le 11 mai 2017, devant les caméras et Emmanuel Macron, François Hollande a demandé publiquement des crédits publics pour financer cette fondation, son nouveau projet, son nouveau jouet. Il s’est ainsi assuré de percevoir une sorte de rente post-mandat.

La fondation La France s’engage dispose d’un budget global de 30 millions d’euros et est financée à hauteur de 8,5 millions d’euros par l’argent public.

Les contribuables sont en droit de se demander si cet argent est utilement, bien dépensé.

 Il est extrêmement choquant qu’un élu puisse se dire que l’argent public lui appartient toujours une fois son mandat terminé, et qu’il peut l’utiliser comme il le veut pour une fondation et assurer ainsi son avenir politique. Cela lui donne une sorte de tribune payée par les contribuables.

8,5 millions d’euros, c’est l’impôt sur le revenu d’à peu près 3.600 familles qui est utilisé pour cette fondation.

Vous avez parlé d’engagements pour la France. Mais sait-on ce que fait exactement cette fondation ?

Elle est censée mettre en valeur des projets innovants et utiles pour la société.

Or, le bilan de François Hollande est calamiteux. La France est devenue le pays le plus dépensier de l’Union européenne. L’impôt sur les familles a augmenté de plus de 31 milliards d’euros. La dette a augmenté de 17 % depuis le début de son quinquennat. Plus de 800 millions d’euros de subventions aux associations supplémentaires, souvent par clientélisme, ont été distribués. On ne voit pas comment François Hollande pourra défendre les projets innovants et utiles pour la société.

Cette fondation met en avant des associations dans le domaine social, solidaire et écologique. Certaines associations font sans doute un très bon travail, mais avoir un VRP comme François Hollande est une atteinte profonde à toute la cause du bénévolat en France.

Qu’est-ce que Contribuables associés compte faire sur ce sujet précis ?

Une pétition nationale a été lancée sur la page Facebook de l’association Contribuables associés et sur notre site internet www.contribuables.org.

Elle demande à François Hollande de renoncer officiellement à recourir à l’argent public pour financer sa fondation.

Que François Hollande s’engage, c’est son droit, mais qu’il ne s’engage pas avec l’argent des contribuables.

Partager

3 commentaires

  1. Jean Ladouceur

    Les Fondations . La nouvelle escroquerie à la mode. Voir Hillary et ses Jardins Suspendus de Babylone sur le toît de sa Fondation ,jardin qui ont été construits sans le consentement du C.A. de la Fondation, sans le permis de la ville, et en dehors de tout autre aval aussi.

    Un des traits des psychopathes est qu’ils savent se montrer absolument charmant en présence de groupes:Bill, Hillary ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduire le site »