Haut

Hirune Hime (Rêves éveillés): un véritable enchantement! (Bande-annonce)

Hirune Hime (Rêves éveillés): un véritable enchantement! (Bande-annonce)

Hirune Hime : Rêves éveillés propose une traduction juste et pertinente dès le titre. Une adolescente nippone, en classe de terminale, rêve beaucoup, chez elle ou, bien pire, en classe. Parfois, ses professeurs la réveillent brusquement. Elle ne rêve pas de son avenir à l’université, qu’elle aborde avec une décontraction formidable, particulièrement étonnante dans le contexte japonais. Elle n’aspire qu’à rejoindre un monde imaginaire où elle est une petite princesse. Cette petite princesse est une magicienne, et ses talents particuliers dérangent le monde figé du roi son père, constructeur d’automobiles, le seul et unique de son royaume. Ce monde imaginaire, singulier, car dans quel conte les rois sont-ils constructeurs d’automobiles ?, correspond aux récits de son père, durant son enfance.
 
L’adolescente vit seule avec son père, et assure, de façon exemplaire, le soin de la maison. Désormais, il grogne à peine, alors qu’il lui parlait, du moins lui racontait ces histoires, durant son enfance. Ainsi, communique-t-il au plus avec elle par SMS, pour la remercier quand même du bon repas préparé avec amour. Ce père sauvage ne s’est jamais remis de la disparition de sa femme, et mère de la jeune fille. Elle n’a pas connu sa mère, morte lorsqu’elle était bébé, dans un accident. Son père ne lui a jamais parlé d’elle, du moins le croit-elle. Ce père est un garagiste, et inventeur de génie. Très gentil, il accepte de recevoir fort peu d’argent de ses clients, souvent des retraités pauvres, et parfois même d’être payé en légumes…Sa fille, qui tient aussi manifestement les comptes, désapprouve cette générosité excessive sans rapport avec leurs moyens… La vision du Japon peut intéresser, avec une forme d’éloge des gens simples et aimables, dans la région d’Osaka. Les Tokyoïtes seraient, pour le pire, différents.
 

Hirune Hime : Rêves éveillés, un véritable enchantement d’un bout à l’autre

 
L’ambiance est à la fois triste, et, paradoxalement, très sympathique. Le monde imaginaire de Hirune Hime : Rêves éveillés tient de la transposition d’une réalité pas très difficile à deviner, du moins pour le public adulte. La jeune fille finira par s’en rendre compte, à 17 ans, ce qui dénote quand même une naïveté prodigieuse ! Ce constant esprit d’enfance convient parfaitement au jeune public. Ainsi un ami, un peu plus vieux qu’elle, n’est qu’un ami, et il n’y a strictement rien d’autre à imaginer. Toutefois le film a un défaut majeur pour les enfants : il est fort long. Mais pour un public un peu patient, c’est un véritable enchantement d’un bout à l’autre. La morale, familiale, est excellente. Il y a aussi un éloge de l’esprit d’invention technologique, des petites entreprises, des inventeurs indépendants, ce qui propose aussi un message positif.
 

Lu sur Réinformation TV

Delit D'images
Pas de commentaires

Le formulaire de commentaires est actuellement fermé.

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services