Haut

Hector Guimard (Vidéo)

Hector Guimard (Vidéo)

Hector Guimard (Lyon, 10 mars 1867 New York, 20 mai 1942) est un architecte français et le représentant majeur de l’Art nouveau en France.”C’est à la Nature toujours qu’il faut demander conseil”.

Né à Lyon, Hector Guimard part étudier à l’Ecole des Arts décoratifs de Paris, tente le Prix de Rome, mais échoue à plusieurs reprises : architecte non diplômé, il en concevra une grande amertume. Guimard débute dans les années 1890 sa carrière darchitecte par la conception d’hôtels particuliers où il met à profit la leçon de Viollet-le-Duc : à lextérieur du bâtiment des saillies traduisent les aménagements intérieurs, tandis que la façade est animée et la symétrie classique rejetée.

Il conçoit également du mobilier destiné à saccorder pleinement à l’architecture. Les principes essentiels de l’art de Guimard sont la logique, l’harmonie, et le sentiment. Architecture et arts décoratifs doivent satisfaire au programme de chacun, en utilisant les ressources industrielles modernes et en appliquant les progrès de la science à toutes les branches de l’activité humaine.

Influencé par l’art japonais, Guimard cherche à exprimer le caractère véritable de la matière utilisée pour ses bâtiments (terre cuite émaillée, brique rouge ou émaillée, fer peint, pierre de taille), et non à le dissimuler, comme cest le cas dans l’architecture néo-baroque des années 1900 (par exemple au Grand Palais). En 1895 il réalise son chef-dœuvre, le Castel Béranger, à Paris. Rompant avec la rigidité haussmannienne, le bâtiment multiplie les décrochements et les matières polychromes. Guimard laisse visibles les matériaux, notamment la structure de fer. Mais sa grande innovation est avant tout graphique : c’est la fameuse ligne courbe et rythmée, typiquement Art Nouveau, dont il anime également le mobilier conçu spécialement pour le bâtiment.

Guimard reçoit par la suite de nombreuses commandes de maisons, villas, « castels ». En 1900 lui sont commandées les entrées du métro, qui susciteront rapidement de vives critiques. Peu à peu ses œuvres acquièrent de la monumentalité et abandonnent lasymétrie au profit dune masse pleine et harmonieuse (ainsi de la synagogue de la rue Pavée, à Paris, édifiée en 1913). Après la Première Guerre mondiale, Guimard se fait ingénieur et son architecture se standardise.

En 1938 il sexile aux Etats-Unis, et y meurt quatre ans plus tard.

Delit D'images
Pas de commentaires

Publier un commentaire

Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services