Grenoble: un « Chicago français »

Grenoble: un « Chicago français »

Le syndicat Alliance Police Nationale a dénoncé vendredi l’insécurité « catastrophique » régnant à Grenoble, un « Chicago français », […] dans son communiqué, l’antenne iséroise du syndicat policier met en exergue « une délinquance 63% plus élevée » dans la cité alpine « que dans des villes de même taille ».

« Rien que sur ces quinze derniers jours, on dénombre plusieurs agressions au couteau et règlements de comptes par armes à feu (un des protagonistes ayant moins de seize ans…) », relève-t-il. Le syndicat souligne qu’avec d’ »autres acteurs de la sécurité » (mairie, préfecture, direction de la sécurité publique), il avait « tiré le signal d’alarme » auprès du « gouvernement et des directions centrales », sans résultats.

Alliance Police Nationale rappelle les propos du procureur de la République à Grenoble, Jean-Yves Coquillat, qui avait affirmé il y a un an n’avoir « jamais vu une ville de cette taille aussi pourrie et gangrénée par le trafic de drogue« . […]

Orange Actu

Une chute de l’immobilier, unique en France!

Moins 6,4%. Le chiffre inquiète les propriétaires immobiliers à Grenoble. C’est la baisse sur un an du prix de vente médian au mètre carré des appartements anciens. Il émane d’une étude publiée par les Notaires de France. Un record qui étonne, alors que le marché national est dynamique. Et l’image de l’agglomération se serait dégradée ces dix dernières années sur fond de faits divers.

[…]Le prix médian au mètre carré dans le logement ancien à Grenoble affiche la plus forte baisse du pays. […] Ce phénomène de baisse des prix, quasiment unique en France, ne devrait pas s’inverser dans les mois qui viennent. La pression démographique est faible actuellement sur Grenoble.

France3

 

Un élu demande le retrait des panneaux « métropole apaisée »

Après la série d’événements violents survenus dans l’agglomération grenobloise ces dernières semaines « ces panneaux sont ressentis par les proches de victimes et un nombre croissant d’habitants comme un déni de réalité vis-à-vis de la violence et de l’insécurité dans notre agglomération« , a dit l’élu d’opposition grenoblois Matthieu Chamussy, après avoir recouvert l’un d’eux d’un voile noir symbolique.

Bien sûr, Matthieu Chamussy voulait avant tout évoquer la montée de la violence.

Le Dauphiné via Fdesouche

Partager

1 commentaire

  1. Derfel

    Quand la France va-t-elle se faire respecter ! Les élus craignent soi-disant de mettre lee feu aux poudres, pendant ce temps le stock de poudre augmente! Que les français virent les élus qui les sacrifient au profit des racailles.

Commentaires fermés