Haut

Gilet rouge et seins nus, Deborah de Robertis “affronte” la police (Vidéo)

Gilet rouge et seins nus, Deborah de Robertis “affronte” la police (Vidéo)

On s’est d’abord dit, ce samedi matin, que ces cinq femmes dénudées dans le froid glacial, immobiles face à des gendarmes de marbre, avec leur veste rouge largement ouverte et leur bonnet phrygien de « Marianne » de la République, étaient des Femen qui avaient rejoint les Gilets jaunes. Mais on ne reconnaissait pas leur « écriture » corporelle. Non. Il s’agissait en fait de Deborah de Robertis, l’une des cinq femmes et celle qui a mis en scène cette « performance ». Une Franco-luxembourgeoise de 34 ans, multi-récidiviste bien connue des musées parisiens et belges – où elle a étudié dans une école de graphisme à Bruxelles – et des services de police. Deborah de Robertis se définit comme « performeuse artistique » sur ses comptes Twitter et Instagram.

Delit D'images
1Commentaire
  • Bribrilanarchistededroite

    Moi ce que je n’aime pas, ce sont leurs bonnets phrygien

    17 décembre 2018 à 12 h 47 min
Traduire le site »

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Nous utilisons Google Analytics pour réaliser des analyses statistiques sur l'audience.
  • _ga
  • _gid
  • _gat

Refuser tous les services
Accepter tous les services