Faute de “manuscrire”, les enfants ont de plus en plus de mal à écrire!

Faute de “manuscrire”, les enfants ont de plus en plus de mal à écrire!

Des correcteurs d’examens se sont plaints de l’écriture illisible sur les copies des élèves de la prestigieuse université anglaise, trop habitués à utiliser uniquement leurs ordinateurs en cours.

À Cambridge, une tradition vieille de plus de 800 ans pourrait bientôt toucher à sa fin. La tenue traditionnelle portée par les élèves lors des cérémonies de remise des diplômes? La fameuse compétition d’aviron contre Oxford? Les bals de mai de chaque collège? Rien de tout ceci. L’université réfléchit actuellement à autoriser les étudiants à abandonner l’écriture manuscrite au profit des ordinateurs lors des examens, à en croire The Telegraph.

Cambridge a déjà mené des expérimentations en la matière dans la faculté dite «classique» (littérature, philosophie et histoire antique, archéologie…) et celle d’histoire. L’université a également lancé une consultation auprès de ses étudiants. «La consultation est en cours et sera utilisée pour éclairer la future prise de décision sur la question», a déclaré un porte-parole de l’établissement.

L’écriture manuscrite, de plus en plus «difficile»…

Cette possible révolution trouve ses origines dans un constat à la fois simple et inquiétant: les étudiants utilisent tellement leurs ordinateurs et tablettes en cours et dans leur vie quotidienne qu’ils écrivent de moins en moins bien à la main. Plusieurs professeurs se sont plaints que l’écriture de leurs élèves était presque illisible, ce qui complique évidemment la correction de leurs copies.

Une enseignante d’histoire, le Dr Sarah Pearsall, a raconté au Telegraph que les étudiants écrivant le moins bien devaient parfois revenir en plein été pour lire leurs réponses à voix haute en présence de deux administrateurs de l’université. «Il y a quinze ou vingt ans, les étudiants écrivaient à la main plusieurs heures par jour. Aujourd’hui, ils n’écrivent pratiquement plus rien», insiste celle qui juge l’initiative de Cambridge «très louable».

… mais jugée «irremplaçable»

L’avis du Dr Sarah Pearsall est cependant loin d’être partagé par tous. «Il est vital que les élèves continuent à écrire à la main», notamment car cela «améliore la mémoire», a ainsi souligné Tracey Trussel, experte en écriture manuscrite au British Institute of Graphologists. La spécialiste en a profité pour exhorter Cambridge à «s’assurer que les étudiants continuent à écrire à la main, en particulier en cours».

Un sondage Ifop pour la marque de cahiers Oxford (!) a justement révélé l’an dernier que 75% des jeunes Français considéraient que l’écriture manuscrite était irremplaçable. 72% d’entre eux disaient par ailleurs se sentir plus concentrés en maniant stylo et papier. Même si diverses études ont prouvé que les enfants de plusieurs pays, et notament la France, avaient de plus en plus de mal à écrire correctement

 

Source

Partager