Il faut d’urgence reconstruire le rideau de fer pour protéger l’Europe de l’est de l’ouest! (Vidéo)

Interrogée sur TV-Libertés, Tatjana Festerling évoque la situation européenne, et en tire une conclusion sans appel : « Il faut d’urgence reconstruire le rideau de fer ». Son propos est terrible, et il doit interpeller quiconque mène le combat, en France, pour défendre notre civilisation, menacée par l’invasion migratoire et l’islamisation de nos pays.

Tatjana témoigne de son expérience en Bulgarie, notamment et de la création de groupes patriotes qui empêchent les migrants de se réfugier dans les forêts. Elle se réjouit des barrages installés par Viktor Orban.

Evoquant son expérience bulgare et les témoignages recueillis, elle confirme les filières djihadistes et de trafiquants de drogue qui s’y infiltrent. Elle pointe du doigt le rôle des ONG, qui font croire à ces clandestins qu’ils pourront devenir ingénieurs, et que l’Europe a besoin d’eux !

Un des passages forts est quand elle évoque son séjour à Calais, quand des migrants lui disent que ce sont les pays européens qui les ont appelés, et que maintenant, ils ne partiront plus jamais, et qu’il faudra s’habituer à eux !

Très pessimiste, elle pense que Merkel sera réélue chancelière et poursuivra sa politique d’anéantissement des Allemands.

Elle ne comprend pas que les Allemands puissent voter pour une femme comme elle, qu’elle décrit comme une politicienne médiocre, et une malade narcissique.

Elle paraît désespérée par ce peuple qui se laisse mener à l’abattoir par cette matronne.

Elle constate que 1276 viols ou agressions sexuelles ont eu lieu, dans la nuit du 31 décembre, et que cela n’engendra aucune révolte. Elle revient d’un rassemblement, où était énoncée la liste de toutes les victimes de meurtres ou d’agressions graves, commis en Allemagne depuis 18 mois. Et les Allemands répondent qu’il faut encore davantage de politique d’accueil vis-à-vis de ces sauvages !

Une seule explication pour elle : les Allemands ont peur d’être traités de racistes et de nazis !

Et elle constate que ces Allemands, qui n’ont que le mot « accueil » et « ouverture » vis-à-vis de personnes dont les pratiques quotidiennes leur sont totalement étrangères, se foutent royalement du sort des Grecs ou d’autres populations européennes !

Sa conclusion, les deux dernières minutes, est terrible. Tatjana ne croit plus à un sursaut d’une Europe de l’Ouest totalement gangrenée et envahie, et pense que la priorité, c’est de reconstruire un rideau de fer, pour sauver l’Est de l’Europe, le seul à même, selon elle, de préserver la civilisation européenne.

Lu sur Riposte laïque

Partager

2 commentaires

  1. genau

    Les jugements trop abrupts sont toujours discutables.
    Néanmoins l’attitude des gouvernements reste incompréhensible vis à vis de l’Islam qui conquiert sa place tout doucement, mais sans convaincre, hormis quelques imbéciles.
    Quand le nombre sera suffisant et que les musulmans feront un coup d’autorité, peut-être le peuple se réveillera-t-il, mais ce sera alors sanglant et les responsables seront autant les musulmans que les occidentaux qui n’ont que le caddie pour idéal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *