Enfin une biographie de Charles Perrault

Enfin une biographie de Charles Perrault

Et si Charles Perrault m’était conté ? La célébrité des contes de Perrault n’a d’égal que l’anonymat de son auteur. Rien ne destinait Charles Perrault à devenir le confident et l’ami de nos bambins. Pourtant l’occasion, le hasard, l’herbe tendre feront de lui, au soir de sa vie, le conteur que tout le monde connaît. D’une famille originaire de Tours, arrangeant et arrangeur, le jeune homme préfère caresser la muse et s’essayer au poète pour atteindre le parnasse littéraire. Mais au XVIIe siècle, comme de tout temps, on ne vit pas d’amour et d’eau fraîche !

Charles joue des coudes et s’appuie sur les épaules de ses frères, Pierre, Claude et Nicolas, pour prendre sa parcelle de gloire. Le plumitif entre au service de Colbert, devient un conseiller avisé, sert consciencieusement un monarque qu’il adule. Il finira par se brûler les ailes aux rayons d’un soleil qu’il ne verra pas s’éteindre. Cette première biographie s’appuie sur les propres Mémoires du conteur ; elle nous entraîne, de façon inattendue, dans ce terreau, bien fourni, d’artistes et de savants sans lequel aucun pouvoir ne peut prétendre à la grandeur. Elle nous emmène dans les allées du pouvoir ou celles, plus buissonnières, des jardins de Versailles. On y découvre un Perrault citadin, casanier, sédentarisé mais tout de même réceptacle des fulgurances intellectuelles de la vieille Europe, un Perrault au coeur de mille et un réseaux, figure clef de compréhension du Grand Siècle notamment dans son rapport avec la modernité ou avec la religion. Acteur discret mais témoin privilégié, Perrault, en se racontant dans ses Mémoires, nous raconte également les mesquineries, les petites trahisons, les enthousiasmes et l’abnégation parfois, de ses semblables. Une comédie humaine, somme toute !

 

Edité chez Via Romana.

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *