Les dieux du stade (Vidéo)

Déjà auteur du documentaire controversé Le Triomphe de la volonté (1935), Leni Riefenstahl est le maître d’œuvre de ce film. Hitler apprécie beaucoup le travail avant tout esthétique de cette cinéaste et il lui demande de réaliser une œuvre sur les Jeux olympiques se tenant quelques mois plus tard à Berlin. Riefenstahl, qui avait déjà traîné des pieds pour réaliser Le Triomphe de la volonté, exige des moyens exceptionnels pour réaliser une œuvre novatrice. Hitler lui donne les pleins pouvoirs permettant à la réalisatrice de trouver des angles inédits, de travailler sur les ralentis et d’expérimenter des caméras en mouvement. L’équipe du film comprend plus de 300 personnes dont 40 cameramen. Ces derniers travaillent plusieurs mois avant les débuts des compétitions afin de mettre au point des techniques inédites, comme la caméra catapulte pour les épreuves de saut, ou la mise en place de rails de travelling le long des pistes d’athlétisme. Le budget du film est de 1,8 million de Reichsmarks, entièrement couvert par le régime nazi. (Wikipédia)

Partager